Pascal Affi N’guessan ne veut pas d’un projet de Constitution « taillé sur mesure

72 0

© Afreepress (Lomé, le 6 mai 2016)-Le Front populaire ivoirien (FPI), le principal parti politique de l’opposition ivoirienne, en conférence de presse ce jeudi à Abidjan, a pointé du doigt un projet de Constitution rédigé « en catimini » par le gouvernement d’Alassane Ouattara.

Si pour cette formation politique, l’initiative de doter la Côte d’Ivoire d’une nouvelle Constitution en remplacement de celle en vigueur qualifiée d’« inadaptée et conflictuelle », on ne peut pas comprendre comment un gouvernement peut soumettre à référendum un projet constitutionnel courant 2016 sans qu’aucune proposition ne soit faite et qu’un calendrier ne soit connu de la scène politique.

« Le gouvernement pense que c’est de cette façon que la Côte d’Ivoire va se doter d’une Constitution consensuelle qui va permettre un nouveau départ. Il ne faut pas penser que nous tolérerons qu’on nous impose une Constitution qui sera taillée sur mesure pour arranger des partis politiques », a déclaré Pascal Affi N’guessan qui suspecte un « manque de transparence » autour de ce projet.

Selon lui, il faut une grande concertation nationale où les chefs traditionnels, les religieux, les représentants des partis politiques et de la société civile, les jeunes et les femmes seront consultés.

Selon les informations, si la majorité des Ivoiriens s’accordent sur la suppression de l’article 35 qui fixe les conditions d’éligibilité (le concept d’ivoirité), il n’en est pas de même pour l’instauration d’un poste de vice-président. Le FPI est foncièrement contre cette proposition.

Telli K.

Lire Aussi :   Bénin : 21 ministres dont 2 d’Etat et 3 femmes pour relever les défis

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *