Bataille rangée au sein du parti de la Renaissance du Benin

199 0

©Afreepress-(Lomé, le 7 juin 2017)- Après sa destitution de la présidence du Parti de la Renaissance du Benin, Léhady Soglo, également Maire de Cotonou, passe à l’offensive et exclue 20 membres du bureau politique dudit parti, a appris l’Agence de presse Afreepress ce 7 juin 2017.
« Sont exclus de toutes activités politiques au sein et au nom du Parti la Renaissance du Bénin (RB), les camarades dont les noms suivent », voilà en substance le début du libellé de l’article 1er de la décision signé de Léhady Soglo excluant les membres du bureau RB.


Parmi les membres du bureau politique de la Renaissance du Bénin (RB) exclus, on retrouve notamment Georges Bada, maire de Calavy, Luc Atrokpo (maire de Bohicon) et Blaide Ahanhanzo Blèze (maire d’Abomey). Tous avaient pris part le 21 mai à la réunion qui a décidé d’exclure Léhady Soglo de la tête de la RB. Ce jour-là, 21 des 39 membres actifs du parti s’étaient prononcés en faveur de cette décision que Soglo juge illégale.


« Malgré toutes les tentatives de conciliation, les frondeurs ont persisté dans leurs errements. Je n’ai eu d’autre choix que de prendre cette mesure extrême qui porte atteinte à l’unité de notre parti », a déclaré Léhady Soglo. Par ailleurs, il fustige la décision du ministère de l’intérieur qui a pris acte de son exclusion.
Les « frondeurs », comme les appelle le Maire de Cotonou, eux, s’estiment dans leur droit et préparent le congrès qu’ils souhaitent organiser les 23, 24 et 25 juin. « Nous sommes reconnus par les pouvoirs publics. Si Léhady conteste cette décision, il n’a d’autre choix que d’aller en justice », confie l’un d’eux.

Lire Aussi :   Réconciliation-Côte d’Ivoire : « le malaise est profond », selon Mgr Siméon Ahouana


Aklom A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?