Candidature unique : Agbeyomé Kodjo a pensé à rejeter le choix porté sur sa personne

79 0

©AfreePress-(Lomé, le 3 janvier 2020)- Gabriel Messan Agbeyome Kodjo se met déjà dans la peau du candidat unique de l’opposition dont la mission est de réaliser l’alternance politique en 2020 au Togo. Dans un discours de vœux à l’occasion du nouvel an adressé aux Togolais vendredi 3 janvier 2020, le Président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD), appelle l’opposition à « œuvrer pour écrire une nouvelle page de l’histoire du Togo ».

Dans ce message, Gabriel Messan Agbeyomé Kodjo a dans un premier temps, présenté ses vœux de santé, de paix et de succès au peuple togolais. L’année 2019 selon lui, s’est achevée avec son contingent de fortunes diverses : des succès, des joies, des béatitudes, mais aussi des désarrois… « Partout à travers le monde, nous vivons une époque agitée, dynamique et en même temps contrastée. Pour autant, nous pouvons et nous devons tout faire pour que notre cher pays le Togo connaisse l’apaisement, et un développement fructueux, pour que tout dans nos vies change uniquement en bien », a-t-il lancé.

L’ancien Premier ministre d’Eyadema est ensuite revenu sur le choix porté sur sa personne pour être le candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle prochaine. Un choix qu’il n’a pas manqué de saluer.

« La grande histoire retiendra qu’à la faveur de la vaillante détermination et du très respectable engagement personnel de l’Archevêque émérite de Lomé, Monseigneur Philippe Fanoko Kossi KPODZRO, la fin de l’année 2019 a été marquée par le choix du candidat unique de l’opposition pour l’élection présidentielle de 2020 », a-t-il salué avant de préciser que c’est à l’issue « d’un long processus d’exploration, d’entretiens, de quasi primaires internes puis de l’activation des modalités transparentes de désignation » que l’Archevêque émérite de Lomé, entouré d’un collège de sages, ont porté leur choix sur sa personne en qualité de candidat unique de l’opposition pour l’élection présidentielle de 2020.

Messan Agbeyomé Kodjo a, à cette occasion, exprimé sa gratitude, et salué le courage des forces démocratiques notamment de la C14 ainsi que de toutes les autres parties prenantes et acteurs de la société civile, pour leur ferme engagement et sacrifice en vue de l’avènement de l’alternance politique au Togo en 2020. « Le choix porté sur ma modeste personne fut pour moi une grande et non moins généreuse surprise, car les salves de critiques infondées, malveillantes, outrageantes et cyniques qui s’ensuivirent m’ont presque conduit au renoncement. Je suis très honoré de la confiance qui m’est ainsi témoignée et je mesure le poids de la responsabilité qui m’incombe. C’est pourquoi, j’ai accepté en toute humilité la mission (…) », a laissé entendre le candidat déclaré.

L’homme qui a occupé plusieurs hautes fonctions dans le pays a par ailleurs rejeté avec « insistance » son implication dans des « affaires criminelles » à l’instar du massacre de Freau Jardin le 25 janvier 1993 et les incendies des marchés de Lomé et de Kara en 2013.

Pour lui, l’heure de la mobilisation a sonné pour aller à l’essentiel en vue de la réalisation de l’alternance politique au Togo en 2020.

« La division n’a jamais été féconde pour la réalisation d’un idéal partagé. J’appelle avec force et vigueur toute la classe politique, la société civile, la diaspora et toutes les bonnes volontés, au Grand Rassemblement Citoyen pour que l’alternance devienne une réalité lors de la prochaine élection présidentielle pour la refondation de la république », a-t-il martelé.

Pour le « candidat unique », la majorité silencieuse des Togolaises et des Togolais désire ardemment une alternance politique paisible pour la restauration de leur dignité… « C’est en réponse aux cris du cœur de toutes les filles et tous les fils du Togo tout entier qu’ensemble nous voulons mettre en mouvement une gouvernance plurielle et vertueuse au service du bien-être du peuple togolais. Nous sommes déterminés à œuvrer pour l’émergence d’une démocratie apaisée et d’une prospérité partagée que tous les Togolais appellent de tous leurs vœux », insiste-t-il.

Pour finir, M. Agbéyomé Kodjo indique que « la rancune et les récriminations » n’ont pas leur place dans le combat que mène l’opposition pour un Togo démocratique et prospère. « Nous comptons fédérer toutes les compétences et toutes les intelligences au service du bien-être commun de notre chère patrie le Togo », a-t-il précisé.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Présidentielle 2020 : Le CAR se retire de la CENI et du processus électoral

Articles en relation

Bonjour tout le monde !

Posté par - vendredi 6 mars 2020 0
Bienvenue sur WordPress. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis commencez à écrire ! Lire Aussi :   Campagne…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?