Présidentielles de 2020 : Ouro-Dzikpa Tchatikpi Nathanäel Olympio et Djimon Oré vont empêcher la tenue du scrutin le 22 février prochain

77 0

©AfreePress-(Lomé, le 8 janvier 2020)- Le nouveau triumvirat de l’opposition togolaise composé d’Ouro-Djikpa Tchatikpi, Nathanäel Olympio et Djimon Oré était face à la presse mercredi 8 décembre 2020 à Lomé pour donner son avis sur les préparatifs des élections présidentielles du 22 février prochain.

Malgré l’avancée du processus électoral devant aboutir à la tenue de ce scrutin, ces trois (03) leaders ont appelé les Togolais à s’engager dans un « creuset de réorientation de la lutte pacifique pour l’avènement d’une transition politique apaisée au Togo ».

Pour les trois leaders, le scrutin du 22 février 2020, sera la 7ème élection présidentielle que le Togo tient au cours de ces 30 dernières années et sous prétexte d’une « démocratie apaisée, cette mascarade suit son cours et est caractérisée par  : des élections truquées, des contestations réprimées suivie d’un pseudo dialogue », indiquent-ils.

Ces opposants à Faure Gnassingbé estiment que la conséquence qui découle de cette situation, est le maintien du peuple dans une « humiliante domination ».

Une étape à éviter, selon eux, car disent-ils, elle est « très dangereuse pour l’avenir du pays ».

Pour parvenir à leur fin, le trio propose de procéder à une modification complète de la Constitution togolaise, à une refonte de l’architecture institutionnelle, à la modernisation du cadre électoral, des forces de sécurité et de défense et au renforcement de leurs liens avec le peuple.

Ils misent sur un seul moyen d’action pour parvenir à leur objectif. Ils attendent que le « peuple se lance dans une nouvelle lutte dans les normes démocratiques ».

Anika A.

Lire Aussi :   Campagne présidentielle : Les promesses du candidat Agbéyomé Kodjo aux populations de Sokodé et Bafilo

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?