Tentative d’insurrection : 31 personnes arrêtées par la police

116 0

©AfreePress-(Lomé, le 28 janvier 2020)- La Police nationale continue la traque des individus impliqués dans la tentative d’insurrection menée au Togo par le mouvement « Tigre de la Révolution ».

Après l’arrestation de 28 personnes suite à la tentative d’insurrection menée le 23 novembre 2019, le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a présenté lundi 27 janvier 2020, trente et une (31) autres personnes qui selon les responsables dudit ministère, avaient pour mission « d’empêcher l’élection présidentielle du 22 février prochain ».

Selon la police, ces 31 personnes interpellées dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 janvier sont de nationalité togolaise et béninoise. Soupçonnées d’appartenir au groupe « Tigre Révolution », ces personnes parmi lesquelles se trouve Yacoubou Moutawakilou, Secrétaire général du Parti national panafricain (PNP Section Kpalimé) « avaient en leur possession des munitions de guerre », a informé le Lieutenant-Colonel Kossi Okpaoul, Directeur général de la Police nationale.

D’après le responsable de la police, ces individus mystiquement préparés à Tchaouro au Bénin et dans un champ d’anacardes situé à environ 04 Km au nord de Sokodé dans le village de Tchavadi 2, étaient sur le point de se rendre à Lomé pour passer à l’acte sur instruction de leur chef, le sieur Toure Madjidou alias Master Tiger.

« Constitués en deux groupes, une première équipe a été interpellée vers 02 heures du matin à Agoè Alinka alors que la seconde a été arrêtée à Davié. Un carton appartenant au nommé Fazazi, chef de bord du premier groupe a été retiré à Davié. Ce carton contient 38 cartouches de 7,62mm de AK 47 et 500 munitions de calibre 12mm », a expliqué le Directeur de la Police.

La police précise avoir retrouvé également auprès d’un membre du groupe, le nommé Tanko Moustapha dit Gabonais des machettes, des flèches empoisonnées et un pistolet de fabrication artisanale.

« Pourquoi on ne s’en prend pas aux responsabilités de l’ANC, du CAR et autres mais c’est aux responsables du PNP ? C’est parce qu’ils sont impliqués », a martelé le chef de la police nationale.

Il a pour finir, réaffirmé son engagement à traquer tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans cette affaire d’insurrection et annonce déjà, être sur la piste d’un groupe de Togolais retranchés à Aflao qui s’apprêterait à rentrer au Togo pour le même objectif.

Il faut noter qu’au total, 59 personnes sont interpellées à ce jour dans cette affaire.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Innocent Kagbara du PDP prend acte des résultats donnant vainqueur le Président Faure Gnassingbé

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?