La littérature togolaise au cœur d’un colloque international à l’Université de Lomé

95 0

©AfreePress-(Lomé, le 29 janvier 2020)- L’Université de Lomé abrite depuis mercredi 29 janvier 2020 et ce pour trois jours, un colloque international autour du thème : « La littérature togolaise : histoire, poétique et didactique ». Organisée par « Comparatisme, Dynamique Interculturelle et Recherche en Littérature (CoDiRel) » de la Faculté des Lettres, langues et Arts (FLLA) de l’UL, la rencontre réunit plusieurs auteurs littéraires, et des enseignants-chercheurs venus de plusieurs pays.

Consacré exclusivement aux productions littéraires togolaises, ce colloque est une première depuis la création de l’Ecole des Lettres en 1970, transformée en Faculté des lettres et Sciences Humaines, puis en Faculté des Lettres, langues et Arts (FLLA).

Il a pour but de cerner de plus près, les productions littéraires et leurs auteurs et ouvrir des pistes pour un accompagnement théorique, critique et éditorial efficient de ceux-ci. La rencontre vise également à aider à contribuer au rayonnement de la littérature nationale. « 

Le chemin parcouru témoigne de la maturité et de la qualité des acteurs en matière de transmission du savoir. En ce début d’année 2020, l’Université célèbre son cinquantenaire, nous voudrions y apporter notre pierre par ce colloque », a indiqué Kangni ALEMDJRODO, (MC), Président du Comité d’organisation, Directeur scientifique du CoDiReL.

Il s’agit, a-t-il poursuivi de poser les bases d’une réflexion holistique (tous genres confondus) en vue d’appréhender les lettres togolaises sous le triple axe de l’histoire de la littérature togolaise, de la poétique et de la didactique.

Pour le Professeur Adjaï Paulin OLOUKPONA-YINNON, Président du Colloque qui a animé la conférence inaugurale sous le thème : « la recherche en littérature : « approches transversales », il sera question au cours des trois jours, d’identifier les faiblesses et les défis à relever pour le rayonnement de la littérature togolaise sur tous les plans.

Lire Aussi :   Ouverture des lieux de culte : Ça craint déjà dans les mosquées

Le CoDiReL attend également à l’issue de ce colloque et pour l’avenir, s’inspirer des méthodologies propices à la constitution de manuels de vulgarisation de la littérature, et l’insertion dans le programme national de ces manuels d’enseignement de la littérature, à tous les niveaux de l’éducation nationale.

Le colloque prendra fin le 31 janvier prochain.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?