Togo : Plusieurs acteurs dont les médias outillés sur les résolutions des Nations Unies relatives à la promotion de la paix

126 0

©AfreePress-(Lomé, le 29 janvier 2020)- Le Groupe de de travail Femmes, Jeunes, Paix et Sécurité en Afrique de l’Ouest et le Sahel session Togo (GTFJPS-AOS-Togo), avec l’appui du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) a organisé mardi 28 janvier un atelier sur l’engagement des médias en faveur des Femmes, des Jeunes et la Paix et la Sécurité au Togo.

Dernière étape d’une série de rencontres de renforcement des capacités, cet atelier a permis d’outiller les participants sur leur rôle dans la mise œuvre des résolutions 1325, 1820, 2242, 2250 des Nations Unies relatives aux femmes, aux jeunes, à la paix et à la sécurité.

L’idée d’après Mme Mazalo TEBIE AMOUSSOU-KOUETETE, Présidente du GTFJPS-AOS-Togo, est d’amener les acteurs à promouvoir les résolutions des Nations Unies qui entre autres mettent l’accent sur « l’importance et la reconnaissance du rôle que doivent jouer les femmes dans la prévention et la gestion des conflits pour la consolidation de la paix dans le monde (résolution 1325) ».

La rencontre vise également le « renforcement de la lutte contre les violences exercées sur les femmes et les jeunes filles lors des conflits (résolution 1820)». « Chacun doit s’engager en ce qui le concerne pour la mise en œuvre effective et efficiente desdites résolutions en vue d’une paix durable dans notre pays. C’est pourquoi on a trouvé nécessaire d’impliquer les médias qui constituent des canaux privilégiés de communication et de sensibilisation plus accessibles à la population, pour faire connaître à la population le contenu de ces résolutions à travers leurs divers programmes, émissions et publications », a-t-elle indiqué dans sa présentation.

Occasion pour le groupe de travail d’inviter les médias à œuvrer pour la prévention de la paix en ces périodes d’élections au Togo. Ceci à travers une feuille de route élaborée en concert avec les participants. « Nous sommes à une période électorale et c’est à juste titre que cette activité a été programmée pour voir comment les journalistes pourront accompagner et contribuer à l’organisation apaisée de l’élection présidentielle prochaine dans notre pays », a ajouté Mme BEBIE.

A noter également qu’un pool de journalistes pouvant accompagner le groupe de travail Femmes, Jeunes, Paix et Sécurité en Afrique de l’Ouest et le Sahel session Togo a été mis en place à l’issue de l’atelier.

Démarrées le 23 janvier dernier, ces sessions ont enregistré la participation des professionnels de médias, de la société civile, des partis politiques en lice pour la présidentielle de 2020, des représentants des institutions de la République et ministères, des forces de l’ordre et de sécurité, leaders religieux et chefs traditionnels.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Présidentielles de 2020 : Ouro-Dzikpa Tchatikpi Nathanäel Olympio et Djimon Oré vont empêcher la tenue du scrutin le 22 février prochain

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?