Le G5 appelle les médias à faire preuve de professionnalisme avant, pendant et après le scrutin du 22 février 2020

85 0

©AfreePress-(Lomé, le 30 janvier 2020)- Le groupe des cinq (G5) composé des ambassadeurs de la France, d’Allemagne, des États-Unis, de l’Union Européenne (UE) et du Système des Nations Unies (SNU) est très engagé dans l’organisation d’une élection apaisée le 22 février prochain au Togo.

Les responsables de ces institutions internationales ont dans ce sens, échangé le 27 janvier dernier avec la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), sur le rôle et la contribution des médias dans le processus électoral. « Les élections sont souvent des moments de passion et de tensions et le rôle des médias dans la rédaction et les publications des informations y relatives, est très important.

Dans ce sens, le groupe des 5 a été informé des dispositions prises par la HAAC pour permettre aux candidats d’avoir un accès aux médias. Ceci afin que le processus se déroule dans un climat de paix et de sérénité », a laissé entendre le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Togo, Damien Mama, chef de la délégation.

Le G5 a appelé les médias publics comme privés, à faire preuve de professionnalisme avant, pendant et après le scrutin. « Dans cet esprit, le groupe va continuer à suivre la situation et à s’engager avec les acteurs pour que l’élection se déroule dans un esprit de confiance », a ajouté M. Mama.

Le G5 s’est par ailleurs félicité des mesures prises par des responsables de l’institution en charge de la régulation des médias en vue d’assurer à chaque candidat en lice, une couverture médiatique équitable.

Il faut noter que la campagne électorale s’ouvre le 6 février prochain et va durer quatorze (14) jours.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Campagne présidentielle : Mandouri accueille en liesse Faure Gnassingbé et lui promet son vote

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?