Présidentielles 2020 : Les « forces du consensus » ne manifesteront plus à Lomé

103 0

©AfreePress-(Lomé, le 30 janvier 2020)- Les manifestations publiques prévues par les « forces du consensus » dans les rues de Lomé, n’auront finalement pas lieu samedi prochain. L’information a été portée à la connaissance du public jeudi 30 janvier à travers une déclaration.

Dans cette déclaration, les « forces du consensus » dénoncent les itinéraires que leur impose le ministre en charge de l’Administration territoriale et décident d’annuler les 3 manifestations prévues à Bè Kodjindji, à Agoè et la marche du samedi 1er février 2020.

« D’une part, la décision de refuser le meeting d’Agoè sur le terrain ancien CECO qui pourtant a abrité le 16 janvier 2020, un rassemblement du parti UNIR et, d’autre part, la décision d’imposer une énième fois le même parcours dans le même sens alors que nous avions proposé de garder le même parcours en ayant le point de chute à Bè Gakpoto, met à mal l’esprit même de nos manifestations. Au Togo, les lois s’appliquent aux autres et les uns se considèrent au-dessus des lois », dénonce la déclaration. Cependant, les « forces du consensus » disent leur engagement à soutenir les acteurs politiques de l’opposition dans le but de réaliser l’alternance le 22 février prochain.

« De nos jours, les acteurs politiques semblent être divisés et diverses stratégies sont annoncées. Mais tous sont unanimes pour mettre fin au régime RPT-UNIR. Tous sont convaincus que 2020 doit être pour toutes les forces démocratiques, une année décisive et surtout une année de victoire », indiquent les organisations et partis politiques membres de ce regroupement.

Occasion pour elles d’inviter les citoyens togolais à sortir « massivement » le 22 février prochain pour voter et participer au « choix d’un candidat de l’opposition ».

Elles ont en outre, exigé du gouvernement l’organisation d’une élection dans des meilleures conditions avec la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote. Dans le cas contraire, indique le communiqué « cette élection sera contestée ensemble, avant et après la proclamation des résultats et autant que nécessaire jusqu’à la complète libération ».

Raphaël A.

Lire Aussi :   Tchambakou Ayassor a une foi infinie en l'encre indélébile et tient à le faire savoir à tous

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?