A Tchamba, Faure Gnassingbé invite ses partisans à la non-violence et au respect de l’adversaire politique

88 0

©AfreePress-(Lomé, le 3 février 2020)- «Je me sens ici comme chez moi. J’ai été impressionné par l’accueil que vous m’avez réservé ce jour. Avant d’arriver ici on attendait des rumeurs sur l’ambiance à Tchamba et l’État d’humeur des populations. Il a suffit que je vienne ici pour constater que, comme le disait le Père de la nation, Tchamba reste et demeure Kozah 2 ».

C’est en ces propos que le Président de la République Faure Gnassingbé, a salué ce lundi 3 février la ferveur qui a caractérisé son arrivée dans la localité de Tchamba à l’occasion de la cérémonie de signature d’un accord de finanssement par le Fonds Khalifa des Émirats Arabes Unis.

« La signature à laquelle nous venons d’assister est le fruit de la toute première visite que j’ai effectuée aux Émirats Arabes Unis. Nous avons noué une coopération stratégique dans le domaine militaire que je ne peux pas dévoiler ici. Nous avons également noué une solide coopération dans le domaine agricole. On peut tout faire, on peut mettre l’argent à disposition, mais si nos jeunes ne se lèvent pas, s’ils n’entreprennent pas, nous n’allons pas réussir », a-t-il poursuivi.

L’objectif pour le chef de l’Etat, c’est d’impliquer la jeunesse à la chose agricole. Il veut impliquer 500 jeunes et les amener à viabiliser 5000 hectares . « J’aime beaucoup les enseignants volontaires », a-t-il indiqué avant de demander à cinq enseignants volontaires d’accepter de se lancer dans un projet avec l’appui du MIFA et à cinq autres, d’accepter d’être versés dans la fonction publique.

« Dans quelques années, on viendra voir ceux qui ont le plus reussi », a-t-il lancé. La situation sécuritaire du Togo et de la sous-région tient également beaucoup à cœur à Faure Gnassingbé. « Certains pays traversent de grandes difficultés. Nous ne devons pas restés les bras croisés en disant que ça ne nous concerne pas. Mêmes les plus grandes puissances ont été frappées par les terroristes, la France, les États-Unis, la Grande Bretagne ont été frappées », a-t-il dit et d’appeler les populations à jouer un rôle de garde et alerter les forces de l’ordre.

Il a profité de cette occasion pour condamner les événements de 2017 et « ce qui s’est passé la dernière fois à Lomé ». « Si nous invitons l’insécurité, si nous invitons la criminalité, alors nous n’aurons que nos yeux pour pleurer. Au moment des élections, on a l’impression que les adversaires deviennent des ennemis. Les paroles qu’on se jette et les mots, ne sont pas bons », a-t-il indiqué avant de demander à ces partisans de montrer l’exemple en s’éloignant des actes de violence.

Pour finir, il a donné rendez-vous à Tchamba et à ses populations pour fêter la victoire au lendemain du 22 février 2020.

A.Y.

Lire Aussi :   Affaire Agbéyomé Kodjo : Me Yaovi Agboyibo et le CAR s'invitent dans le dossier

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?