Christian Trimua : « Le 22 février, les électeurs choisiront la jeunesse… par rapport à des candidats vieillissants »

93 0

©AfeeePress-(Lomé, le 4 février 2020)- Le ministre des Droits de l’Homme et des relations avec les institutions de la République, Christian Trimua croit fermement en la victoire du Président Faure Gnassingbé au soir du 22 février prochain. Reçu mardi 4 février 2020 sur la RFI, le jeune cadre du parti « Union pour la République (UNIR) » est revenu largement sur les raisons qui militent en faveur de la candidature du « champion » de son parti, Faure Gnassingbé.

« Lorsque le Président de la République a accédé au pouvoir au Togo en 2005, il a hérité d’un pays socialement délabré, économiquement exsangue et politiquement divisé. Il a, progressivement, reconstruit politiquement le pays, en faisant toutes les réformes constitutionnelles et institutionnelles nécessaires. Il a économiquement, relancé la dynamique de développement du pays, et puis abordé l’important chantier de reconstruction sociale du pays. Son bilan parle pour lui. La deuxième raison, ce sont les qualités humaines de la personnalité dont nous parlons », a-t-il martelé au micro de RFI.

Malgré ces résultats, Christian Trimua pense qu’il reste un travail de « plafond » à faire pour le bien être des populations et pour un avenir meilleur de la nation Togolaise.

Dans ce sens, le juriste estime que le mandat de 2020-2025, est un mandat qui sera consacré à la consolidation de l’ensemble des efforts que le gouvernement actuel a fait depuis 2005 jusqu’aujourd’hui. A la question liée à l’alternance tant réclamée par l’opposition, le ministre pense que la réponse viendra des urnes.

« Le modèle d’alternance est choisi par les électeurs et par le peuple. C’est vers cela que nous allons le 22 février 2020. C’est-à-dire, nous soumettre à notre arbitre suprême, qui sont les électeurs togolais. Ce sont eux qui choisiront. Ils choisiront entre la jeunesse, le dynamisme et le charisme d’un chef d’État, par rapport à des candidats vieillissants, qui n’ont pas l’expérience de la gouvernance », a-t-il lancé.

Anika A.

Lire Aussi :   Présidentielle : Agbéyomé Kodjo salue la déclaration de l'ambassade des États-Unis au Togo

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?