Présidentielles 2020 :10.000 soldats assureront la sécurité du scrutin

89 0

©AfeeePress-(Lomé, le 4 février 2020)- Le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Yark Damehame a échangé, mardi 4 février 2020 avec les différents acteurs impliqués dans l’organisation des élections présidentielles du 22 février prochain. Occasion pour les parties prenantes de comprendre davantage le fonctionnement et la mission de la « Force Sécurité Élection Présidentielle (FOSEP) 2020 ».

La «FOSEP 2020» est une unité des forces de l’ordre et de sécurité mise en place par le gouvernement et placée sous la supervision de la CENI dans le but de sécuriser l’ensemble du processus électoral. Elle a pour mission principale, le maintien de la paix sur toute l’étendue du territoire national en ces périodes des élections.

« Cette unité spéciale doit prendre toutes les mesures pour le maintien de l’ordre public, en assurant la sécurité des lieux de meeting ou de manifestations publiques pendant la campagne électorale, tout en observant la plus stricte neutralité », a expliqué le Commandant de la FOSEP 2020, Colonel KODJO Amana.

Toutes les formations politiques prenant part aux élections présidentielles prochaines ont le « plein » droit et le devoir de se faire accompagner par une équipe de la FOSEP. D’après les chiffres fournis par le Gal Yark, la FOSEP 2020 est composée de 10.000 policiers et gendarmes répartis dans les 05 régions du pays et aussi dans les préfectures d’Agoé Nyivé et du Golfe. Ces corps habillés sont équipés d’un armement efficace et spécialisé dans le maintien de l’ordre public. Elles ont aussi à leur disposition, un équipement médical et logistique propice pour assumer avec « professionnalisme » la mission qui leur est assignée.

Le ministre invite les agents de cette force au respect scrupuleux des lois et règlements en vigueur. Quant aux responsables des différents partis politiques, ils sont appelés à adopter un comportement civique et citoyen pour garantir une élection paisible.

Anika A

Lire Aussi :   Présidentielle du 22 février 2020 : Comment la préfecture de Tchaoudjo a-t-elle réussi le grand coup KO ?

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?