Faure Gnassingbé veut « gagner » dans la « paix », la « transparence » et la « liberté »

93 0

©AfreePress-(Lomé, le 7 février 2020)- Le candidat de l’Union pour la République (UNIR) a officiellement démarré sa campagne électorale vendredi 7 février 2020 à Niamtougou (environs 339 km au Nord du Togo), a appris l’Agence de presse AfreePress.

Accueilli dans une ambiance festive, le Chef de l’Etat a appelé ses militants à « faire preuve de responsabilité et de citoyenneté » durant les deux (2) semaines de la campagne électorale.

« Vous qui me faites l’honneur de me soutenir et de m’accompagner, je vous demande que notre campagne soit une belle campagne. Une campagne respectueuse vis-à-vis de nos adversaires. Même si nous devons nous engager dans cette compétition avec beaucoup de détermination, nous devons tout faire pour la gagner dans la paix, dans la transparence et dans la liberté. Car nous avons un bon bilan, mais nous n’avons pas tout réussi », a-t-il déclaré.

Dans ce sens, Faure Gnassingbé demande aux populations de Doufelgou d’être son porte-parole, pour expliquer aux Togolais ce que le gouvernement actuel a fait, ce qu’il n’a pas pu faire et ce pourquoi il sollicite encore la confiance du peuple. Par ailleurs, le Chef de l’Etat a exprimé sa désolation vis-à-vis du comportement de certaines personnalités du pays dans le cadre du processus électoral en cours.

« À ma qualité de Chef d’Etat, j’ai été choqué par certains attitudes. Dans notre pays comme dans toute République, il y a des objets qui sont sacrés. Quant on prend le drapeau national, tous citoyens et tous responsables politiques ou même religieux doit du respect à ce symbole de la République. Nous ne pouvons pas accepter que pour pour une provocation, des gens qui ont assumé des responsabilités importantes dans notre pays se livrent à ce spectacle que nous avons vu dans une église. C’est choquant. Je n’ai pas l’habitude de répondre aux provocations. Mais il faut dire certaines choses qui méritent d’être dit », a-t-il laissé entendre.

Anika A.

Lire Aussi :   Mgr Philippe Fanoko Kpodzro arrêté et conduit jusqu’à son domicile

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?