Accord post-Cotonou ACP-UE : Les négociateurs en chef se félicitent des avancées

92 0

©AfreePress-(Lomé, le 15 février 2020)- Les négociations sur l’accord post-Cotonou entre les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et l’Union européenne, se sont poursuivies vendredi 14 février 2020 à Bruxelles en Belgique sous la direction du ministre togolais des Affaires étrangères et négociateur en chef des pays ACP, Robert Dussey, et Jutta Urpilainen, Commissaire chargée des partenariats internationaux et nouvelle négociatrice en chef de l’UE, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Les deux parties se sont accordées sur des mesures transitoires pour proroger, sans aucune modification, l’application de l’actuel accord de Cotonou jusqu’en décembre 2020. L’objectif étant d’assurer la continuité juridique et politique du partenariat ACP-UE.

« Un nouvel élan a été donné aux négociations sur un nouvel accord entre l’UE et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) », a laissé entendre Jutta Urpilainen, Commissaire chargée des partenariats internationaux et nouvelle négociatrice en chef de l’UE.

Elle a réaffirmé son engagement à accélérer les négociations dans le but de tenter de parvenir rapidement à un accord définitif. « Nous avons accompli de réels progrès lors de la réunion d’aujourd’hui pour parvenir à un nouveau partenariat capable de faire face aux réalités d’aujourd’hui, de répondre à nos besoins mutuels et de défendre notre vision commune du monde, notre solidarité et nos progrès », a-t-elle ajouté.

De son côté, Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères et négociateur en chef des pays ACP, s’est également félicité des avancées enregistrées dans les négociations. La réunion, a-t-il dit, a été productive et les discussions ont été franches et directes. Les parties ont noté des progrès significatifs réalisés tant sur le socle commun que sur les protocoles régionaux. Ces protocoles régionaux sont axés sur les besoins et les aspirations propres aux pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Ils garantiront, selon lui, que le nouvel accord soit inclusif et en même temps sensible à la diversité du groupe ACP.

D’autres rencontres sont prévues dans les semaines à venir, dans le but de rassembler les propositions et affiner le texte de l’accord. Il s’agira des dispositions générales, des modalités de coopération, du cadre institutionnel et des dispositions finales.

Il faut noter que l’accord de Cotonou est un accord d’association global couvrant les relations UE-ACP. Il arrive à échéance le 29 février 2020. Le futur partenariat ACP-UE dont les discussions sont en cours, permettra de consolider les liens politiques étroits qui lient l’UE aux pays ACP sur la scène internationale.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Présidence de la République : De nouvelles responsabilités pour Sandra Johnson Ablamba et Kanka-Malick Natchaba

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?