Présidentielles 2020 : Séance de travail entre Robert Dussey et les observateurs internationaux

76 0

©AfreePress-(Lomé, le 20 février 2020)- L’élection présidentielle du 22 février aura lieu dans à peine 48 heures, et les acteurs impliqués dans la tenue et le bon déroulement du scrutin, se préparent activement. C’est dans cette optique qu’une rencontre d’échanges entre le gouvernement et les observateurs internationaux accrédités, a eu lieu mercredi 19 février 2020 à Lomé, en présence du ministre des Affaires étrangères et de l’intégration Africaine, Prof Robert Dussey et du président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Tchambakou Ayassor.

L’objectif de cette rencontre, est de faire un débriefing et de présenter aux observateurs, les dispositions encadrant le scrutin présidentiel avec pour souhait qu’il soit sans violence, sans heurts et accepté de tous. Le ministre des Affaires étrangères et l’intégration Africaine a, à cette occasion rappelé aux délégués internationaux les principes et règles qu’ils doivent respecter durant leur présence au Togo.

« il faut un respect scrupuleux des lois et règlements en vigueur, être en tenue correcte et réglementaire, être ferme, courtois et disponible, garder son calme en tout temps, quelles que soient les circonstances, éviter toutes formes de compromission, observer une stricte neutralité vis-à-vis des partis, regroupements de partis et sensibilités politiques, sont entre autres quelques unes des règles auxquelles doivent se soumettre les observateurs », a t-il recommandé.

L’ancien Premier ministre du Tchad, chef de mission de l’Institut Panafricain d’Assistance Électorale, Emmanuel NADINGAR, a émis le vœu de voir l’élection se dérouler dans un climat de paix et de transparence où les résultats vont respecter le cadre électoral mis en place.

« Notre présence au Togo, qui s’inscrit dans le cadre des élections qui vont avoir lieux, marque notre détermination au niveau de notre institution à accompagner les Etats dans les élections qui se font conformément aux principes de démocratie, puisque cette culture de la démocratie est celle qui est notre maxime aujourd’hui. Nous avons suivi les communications de toutes les parties prenantes au niveau des autorités de l’État sur les dispositions qui ont été prises, les dispositifs sur lesquels les acteurs en compétition se sont accordés et le dispositions légales, les structures mises en place pour accompagner dans un cadre tout à fait réglementaire le processus électoral. Nous pensons que de façon générale, les bonnes dispositions ont été prises , les mécanismes sont satisfaisants, maintenant il nous appartiendra en tant qu’observateurs de bien intégrer toutes ces dispositions pour voir si les élections vont se faire dans ce cadre là, et que les résultats seront obtenus conformément au cadre qui est mis en place », a laissé entendre l’ancien Premier ministre Tchadien.

Anika A.

Lire Aussi :   Faure Gnassingbé aperçu portant un masque aux obsèques d'Amadou Gon Koulibaly : Les Togolais apprécient le geste

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?