Proposition de décompte des voix bureau de vote par bureau de vote : L’ambassade des États-Unis au Togo sous le feu des critiques

100 0

©AfreePress-(Lomé, le 27 février 2020)- Dans un communiqué rendu public mercredi 26 février dernier, l’ambassade des États-Unis, a félicité le Togo pour « l’organisation d’une élection présidentielle pacifique ». La représentation diplomatique des États-Unis au Togo, encourage par la même occasion, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), à travailler de manière « constructive avec toutes les parties pour traiter au mieux toutes les réclamations de l’opposition.

Elle recommande à cet effet, une nouvelle publication des résultats, en prenant soin, dit-elle, de le faire « bureau de vote par bureau de vote ». Une proposition que n’apprécient pas plusieurs sources proches du parti au pouvoir contactées par l’Agence de presse AfreePress.

« Pourquoi l’ambassade des États-Unis publie un communiqué seul contrairement au fait qu’ils le font souvent dans le cadre du groupe des 5? », s’interrogent ces personnes qui ne comprennent pas pourquoi ce n’est pas le département américain qui porte ce communiqué au nom des États-Unis comme à l’accoutumée.

Pour ces sources qui n’ont pas souhaité s’afficher, l’ambassadeur veut faire dans la revanche personnelle après s’être fait taper sur les doigts dans l’affaire du NDI.

Sur la proposition de décompte des voix bureau de vote par bureau de vote, elles estiment que ce n’est pas à l’ordre du jour. « Faisons un simple calcul. Si la publication des résultats par bureau devait durer 1 minute (60 secondes) par bureau de vote : 60 secondes x 9000 bureaux de vote = 540.000 secondes. Je vous laisse faire le reste », ont-elles indiqué.

Il faut rappeler que les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 22 février dernier, place le candidat Faure Gnassingbé, candidat du parti au pouvoir, en tête des votes avec 72,36% des voix.

Il est suivi du candidat Agbéyomé Kodjo qui récolte 18,35%. Ce dernier rejette les résultats et annonce son intention de saisir la Cour constitutionnelle.

A.Y.

Lire Aussi :   Manifestations à la prison civile de Lomé : Le détenu Kpatcha n'a pas été exfiltré et amené vers une destination inconnue

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?