Lutte contre le COVID-19 : Gilbert Bawara précise les directives prises pour protéger les employés et les emplois

100 0

©AfreePress-(Lomé, le 30 mars 2020)- Le ministre de la Fonction publique, du travail, de la réforme administrative et de la protection sociale, Gilbert Bawara a échangé lundi 30 mars 2020 avec les représentants des organisations syndicales et ceux du secteur privé.

Les sujets abordés ont porté sur la crise sanitaire qui secoue le Togo et le monde entier depuis quelques temps déjà. Il s’agit pour le ministre, de faire le point de la situation de la pandémie aux partenaires sociaux du gouvernement, ainsi que les mesures prises par le gouvernement pour parer au plus urgent.

« Depuis que l’humanité est confrontée à cette situation dont le Togo n’est pas épargné, tous les acteurs, chacun à son niveau, se préoccupent de la situation et a essayé de prendre des dispositions principalement pour relayer les mesures de prévention et décisions adoptées par le gouvernement. Nous avons estimé à ce stade qu’il était important de nous retrouver pour faire le point de la situation et de voir comment au-delà des initiatives et actions individuelles, nous pouvons coordonner et créer davantage de synergies, mettre nos efforts en commun en vue d’une part, de renforcer la sensibilisation, l’éducation civique et citoyenne en direction de la population de manière générale, mais surtout en direction des travailleurs du secteur public, privé et parapublic », a-t-il laissé entendre d’entrée de jeu et de saluer l’engagement individuel et collectif pris à chaque niveau pour protéger les employés.

Il a profité de cette occasion pour inviter l’ensemble des secteurs à accompagner le gouvernement dans cette lutte contre le COVID-19.

« Dans la situation de crise sanitaire sans précédent, inédite et exceptionnelle à laquelle l’humanité est confrontée, la ligne de conduite de tous les acteurs qui se sont retrouvés ici, c’est la protection et la sécurité sanitaire de la population togolaise. Nous avons voulu lancer un appel à la population, aux opérateurs économiques, aux salariés et aux travailleurs pour que le bon sens prévale. Dans tous les lieux de travail, il est nécessaire de réaménager le travail. S’il s’avère nécessaire, de procéder à une réduction d’activités afin que nous soyons en mesure de contenir et limiter la propagation de la pandémie », a-t-il indiqué.

De son côté, le porte-parole de la coordination des centrales syndicales du Togo, Guezo Adje Koffi qui a pris part à la rencontre, a appelé les employeurs au respect des droits des travailleurs en ces périodes de crise.

« Ce qui est important, c’est le respect strict des mesures prises par le gouvernement. Nous mettons l’accent sur les dispositions qui devraient être prises au sein des entreprises en cas de confinement. Nous devons être en concertation pour créer une solidarité afin d’apporter des solutions idoines. Le ministre nous a demandé d’étudier des mesures de rotation dans le travail, de congés techniques mais les licenciements ne sont pas à envisager. Il n’est pas question qu’aujourd’hui on profite de la situation pour licencier les travailleurs. Nous ne serons pas d’accord », a-t-il lancé.

Il faut noter que le secteur privé a été représenté lors de cette réunion, par le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), Germain Meba.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Santé : Le PNUD engagé contre la mortalité maternelle au Togo

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?