Propagation du COVID-19 à Sokodé : Le ministre Foli Bazi Katari lance un appel à la population de Tchaoudjo

95 0

©AfreePress-(Lomé, le 8 avril 2020)– La ville de Sokodé est devenue l’épicentre de la maladie à Covid-19 après Lomé la capitale. Face à l’urgence et en appui aux mesures prises par le gouvernement, les cadres du milieu appellent les habitants à prendre conscience de la situation qui prévaut et à se protéger.

C’est par la voix du ministre de la Communication, des Sports et de l’Education de la Citoyenneté et au Civisme, Foli Bazi Katari que le message des des cadres de Tchaoudjo a été adressé aux populations de cette localité du Togo.

Elles sont invitées au respect scrupuleux des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le Coronavirus.

« Mes chers parents, l’heure est grave à Tchaoudjo. Nous avons de légitimes raisons de nous inquiéter et d’avoir peur à partir du moment où nous apprenons qu’il y avait de cela quelques jours dans le village de Kouvom, une festivité avait rassemblé plusieurs personnes. Cette activité festive a drainé des foules venues de plusieurs coins de notre préfecture. Hormis la population de Kouvom où la manifestation avait eu lieu, d’autres personnes sont arrivées de la ville Sokodé et d’autres villages pour y prendre part aux côtés des organisateurs. Nous apprenons malheureusement par la suite que, certaines personnes parmi les participants à cette festivité viennent d’être testés positifs au coronavirus », a indiqué le ministre qui déplore les attroupements observés dans cette préfecture malgré les mesures « fermes » annoncées par le gouvernement pour prévenir la pandémie.

« À partir du moment où il y a eu attroupement et que certains se trouvent contrôlés positifs, nous vous convions vous tous qui aviez pris part à la manifestation, de vous présenter de votre propre gré au personnel soignant de Tchaoudjo pour des tests. Le mal quand il est connu plus tôt se soigne », indique le ministre Foli Bazi Katari.

Celui-ci a par ailleurs rassure la population sur l’engagement du gouvernement à assurer une meilleure prise en charge de tout citoyen qui sera testé positif au COVID-19.

« Les cas détectés sont pris en charge par le gouvernement. Le Coronavirus n’est pas une maladie honteuse qu’on doit cacher. Il vaut mieux savoir à temps votre statut pour vous faire soigner à temps pour guérir… Ayez pitié de toutes les personnes que vous aimez. Faites-vous dépister si vous savez avoir pris part aux festivités de Kouvom », a lancé le ministre.

A noter que face la situation sanitaire préoccupante dans cette partie du pays, le gouvernement a décidé mardi 7 avril 2020, d’étendre le couvre-feu dans toute la préfecture de Tchaoudjo à compter de ce mercredi 8 avril avec le bouclage de la ville de Sokodé.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Togo : Le Covid-19 et ses conséquences sur le calendrier de l'Université de Lomé et les écoles du Togo

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?