Affaire Agbéyomé Kodjo : Me Yaovi Agboyibo et le CAR s’invitent dans le dossier

125 0

©AfreePress-(Lomé, le 14 avril 2020)- Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), dans un communiqué rendu public lundi 13 avril 2020, exprime son désaccord vis-à-vis de la manière dont le gouvernement gère la crise sanitaire au Togo.

Le parti dénonce les « occasions ratées en matière de renforcement du système sanitaire », le « manque de volonté des dirigeants et leur impossibilité d’apporter des solutions appropriées à la crise sanitaire actuelle ».

« Nul doute que si les centaines de milliards déployés en interne et à l’extérieur pour la conservation du pouvoir avaient servi à la construction des unités de soin de santé, à leur équipement en personnel, en matériel, en produits de soins, à la prévention des calamités naturelles et à la mise en place d’un système d’assurance prenant en compte les couches démunies des villes et campagnes, les Togolais ne se seraient pas retrouvés au dépourvu face à cette pandémie », écrit le CAR.

Le parti de Me Yaovi Agboyibo relève que si, les restrictions apportées par le gouvernement à l’exercice des libertés publiques et aux activités économiques, peinent à bénéficier du soutien des populations, cela est dû en grande partie au climat socio-politique et au sentiment d’injustice qui prévalent au Togo.

« Les sacrifices exigés par l’intérêt général ne doivent pas peser uniquement sur quelques citoyens », lance le parti de l’ancien Premier ministre, qui estime par ailleurs que, l’état d’urgence sanitaire, la restriction des déplacements et le couvre-feu ne doivent pas servir de prétexte aux traitements illicites et inhumains des citoyens par les forces de l’ordre. « On ne saurait non plus admettre que ces mesures exceptionnelles soient exploitées à des fins de règlements des questions politiques », a-t-il ajouté.

Lire Aussi :   Observation électorale WANEP-Togo : « 97% des bureaux ont annoncé et affiché les résultats de vote sur place après le dépouillement »

Le parti a dans ce sens insisté sur la nécessité de dénouer par des voix politiques, la crise politique sur laquelle est venue se greffer la crise sanitaire.

Pour finir, il salut les efforts que les diverses composantes du corps médical déploient pour venir à bout de la pandémie et exhorte les populations à se conformer aux mesures prônées par les instances nationales et internationales pour éviter la propagation du virus.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?