Lutte contre le COVID-19 : Les médecins et infirmiers togolais, mieux équipés que leurs collègues français

85 0

©AfreePress-(Lomé, le 19 avril 2020)- Le personnel soignant togolais au front contre la pandémie du Coronavirus (COVID-19) est satisfait à 80% des efforts fournis par le gouvernement en matière de dotation en matériels de protection. C’est du moins, le point de vue exprimé vendredi 17 avril 2020 par Prof Majesté Watéba Ihou, membre de la cellule de riposte contre le COVID-19 au Togo. Ce dernier a salué l’implication personnelle du Chef de l’Etat togolais dans la lutte contre la pandémie qui, a-t-il dit, déploie de gros moyens pour assurer une meilleure prise en charge des patients, mais également la protection du personnel médical.

« De gros efforts sont faits depuis l’annonce du premier cas au Togo. On félicite une fois encore le leadership du Chef de l’Etat. Nous le rencontrons quasiment trois fois par semaine. Il a mis en place une cellule scientifique, qu’il écoute beaucoup et nous lui faisons des propositions dont il tient compte », a-t-il déclaré au cours d’une émission sur la Télévision nationale (TVT).

Il s’est félicité de la disponibilité de matériels de soin, dont plus de 250 respirateurs, pour aider les malades gravement atteints.

« Nous recevons du matériel médical quasiment tous les jours. D’autres sont annoncés, notamment, des respirateurs invasifs. Nous avons de différents types de respirateurs. Près de 43 respirateurs invasifs sont attendus dans les jours à venir. Un respirateur invasif coûte entre 15 à 20 millions FCFA. La combinaison que nous portons pour rentrer en salle pour qu’on soit toujours en bonne santé, coûte en moyenne 35 mille FCFA l’unité. Et chaque jour en moyenne, nous utilisions une cinquantaine de combinaisons. C’est beaucoup d’argents », a-t-il ajouté. Pour lui, le personnel soignant togolais est mieux protégé que celui de la France. « Nous médecins et infirmiers togolais, nous sommes mieux protégés que les Français. Nous avons les meilleures combinaisons pour se protéger. C’est maintenant qu’ils sont en train d’acheter les combinaisons que nous avons depuis le début. Quand vous voyez leurs combinaisons, ils n’ont que des maques et des surblouses. C’est pour ça que plein de gens s’infectent en France. Ça fait un mois et demi que nous sommes dans cette histoire et personne ne s’est infecté parmi nous », a signalé le Prof Ihou qui dénonce par ailleurs, le comportement incivique de certain personnes confinées à l’hôtel Lébénè et en observation pour vérifier si elles ont contracté le COVOD-19.

Lire Aussi :   Le pasteur Habib Barh AFOLABI dénonce un mouvement religieux "sectaire" qui s’apprêterait à prendre le pouvoir au Togo

Au lieu que ces personnes confinées et prises en charge, remercient le gouvernement pour les efforts, elles se plaignent pour des banalités.

« Comment on peut comprendre qu’une personne confinée et prise en charge à l’hôtel Lébénè (ex-Ibis) peut se plaindre que le déjeuner n’est pas bon ? Ce patient va jusqu’à dire que les entrées ne sont pas bien faites. Moi je trouve que c’est extraordinaire. Nous avons des compatriotes qui sont bloqués par la mesure de quarantaine dans les pays. Ils payent leurs frais d’hôtel. Une dame togolaise a été placée en quarantaine au Bénin on lui a fait une facture de 3 millions parce qu’elle a fait 14 jours de quarantaine et malheureusement elle est testée positive et elle doit faire le traitement. Elle demande de l’aide au Togo pour faire face à ces frais. Ici au Togo tout est offert gratuitement. Les traitements sont offerts gratuitement. Pour moi, c’est un exemple de solidarité et nous devons pouvoir l’apprécier à juste titre », a-t-il exhorté.

Il faut rappeler que le port des masques est rendu « obligatoire » par le gouvernement pour le personnel médical sur l’ensemble du territoire à compter de lundi 20 avril 2020.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?