Libérés, Kodjo et ses compagnons toujours sous la menace de la justice

104 0

©AfreePress-(Lomé, le 25 avril 2020)- Le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle au Togo, Dr Messan Agbéyomé Kodjo a recouvré vendredi 24 avril 2020, sa liberté après trois (03) jours passés dans les locaux du Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC).

L’ancien Premier ministre est placé sous contrôle judiciaire, de même que son Porte-parole Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et son Directeur de campagne, Fulbert Attisso, ainsi que plusieurs de leurs compagnons.

Le doyen des juges d’instruction, Awi ADJOLI leur demande désormais de s’abstenir de tous propos, déclarations, ou attitudes, tendant à remettre en cause les résultats du dernier scrutin présidentiel du 22 février 2020. « Tout déplacement hors du pays doit recevoir une autorisation expresse de la justice.

Aussi, ils sont astreints à déférer aux différentes convocations aussitôt qu’il en sera requis », a décidé le juge.

Il faut rappeler qu’Agbéyomé Kodjo est accusé de trouble aggravés à l’ordre public, de dénonciations calomnieuses et d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Les circonstances de son arrestation avaient été dénoncées par la Conférence des évêques du Togo (CET), des partis politiques de l’opposition, ainsi que des associations de défense des droits de l’homme.

Anika A.

Lire Aussi :   Golfe 7 : Démarrage de la 3ème session du Conseil municipal

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?