Togo : L’aide de l’Etat à la presse portée à 150 millions FCFA mais la presse en ligne toujours écartée

114 0

©AfreePress-(Lomé, le 25 avril 2020)- En 2020, la presse privée togolaise bénéficiera de l’aide de l’Etat à la presse plus tôt que d’habitude et ce à « titre exceptionnel ».

L’information est rapportée vendredi 24 avril 2020 par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) à travers un communiqué.

« Dans le cadre des mesures d’atténuation de l’impact négatif des dispositions relatives à la lutte contre la propagation du Covid-19 et afin de soutenir la contribution des médias à la sensibilisation pour l’application des mesures et gestes barrières, le gouvernement togolais, à titre exceptionnel, a décidé et débloqué, en ce mois d’avril, la subvention annuelle de l’aide de l’Etat à la presse privée », a indiqué le président de la HAAC, Pitalounani Telou.

Rappelant que le montant de la subvention a été revu à la hausse de 50% à partir de l’exercice 2020, le président de la HAAC s’est félicité et remercié le gouvernement pour cette « sollicitude » à l’endroit de la presse. Il a, à cet effet invité l’ensemble des professionnels des médias à davantage de « rigueur, de professionnalisme et de respect des règles déontologiques et éthiques, dans le traitement quotidien des informations quelle que soit leur nature ».

La HAAC a pour finir, demandé aux directeurs de publication, de radio et de télévision d’intensifier la sensibilisation des populations, en français et dans les langues nationales, à travers leurs canaux habituels tout en créant de nouveaux espaces pour une plus grande mobilisation de toutes les couches sociales du pays.

Lire Aussi :   Un communiqué du ministère de la Défense du Cameroun enfonce les militaires camerounais arrêtés pour braquage à Lomé

Il faut signaler au passage que c’est grâce aux actions menées par le Conseil national des patrons de presse (CONAPP) que l’augmentation a été rendue possible et le processus d’acquisition de cette aide a été anticipé à l’exercice 2019 en lieu et place de celui de 2020.

Ceci pour permettre à la presse privée de survivre en cette période de crise sanitaire liée au Coronavirus. Mais la presse en ligne dont l’existence et la contribution sont officiellement reconnues dans le récent Code de la presse et de la communication, n’est pas toujours prise en compte par cette aide.

Ce qui suscite des mécontentements et colère dans les rangs des promoteurs des organes de presse en ligne qui dénoncent une « discrimination inacceptables » et estiment qu’étant donné qu’une partie du montant de l’aide de l’État à la presse a été débloqué à titre exceptionnel pour soutenir les médias en cette période de crise sanitaire, il n’est pas normal de faire une discrimination.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?