1er mai : Le gouvernement et les centrales syndicales réaffirment leur engagement à lutter contre le COVID-19

9 0

©AfreePress-(Lomé, le 1er mai 2020)- Le monde entier commémore vendredi 1er mai 2020, la Journée internationale des travailleurs. Et c’est dans un contexte particulier que se déroule cette fête des travailleurs en raison de la pandémie du Coronavirus (COVID-19).

Au Togo, en lieu et place des festivités habituelles, le gouvernement à travers le Ministère de la Fonction publique, du Travail, de la Réforme Administrative et de la Protection sociale, a rencontré les responsables des organisations des centrales syndicales à Lomé.

La rencontre a servi de cadre pour le Ministre en charge de la Fonction publique, Gilbert Bawara d’échanger sur les conditions de vie et de travail des employés togolais, en particulier en cette période de crise sanitaire provoquée par le COVID-19. Une occasion qui a été saisie par le syndicaliste Ahoro Atchindé Amakoué pour féliciter la proactivité du gouvernement face à la situation de la crise sanitaire.

La rencontre a été également marquée par la remise symbolique de la plate-forme revendicative des organisations syndicales au gouvernement. Dans ce document, les travailleurs exigent entre autres du gouvernement, des précisions sur les modalités de réinstauration de l’indemnité de départ à la retraite, la mise en place d’une protection sociale pour tous, la révision du Code du travail.

Spécialement dans le contexte de la pandémie du Coronavirus, les centrales syndicales ont demandé au gouvernement de renforcer la stratégie de lutte contre le Covid-19 en impliquant plus les partenaires sociaux, à travers le dialogue social dans les prises de décision, de garantir les salaires aux travailleurs du secteur privé et d’assister davantage les couches vulnérables de la population.

Lire Aussi :   Célébration du 8 mars et droits de la femme : L’heure du bilan a sonné pour la ministre Kolani Yentcharé

Les responsables des centrales syndicales s’élèvent en outre contre le refus de certains fondateurs d’établissements privés de payer les salaires de leurs enseignants pendant la période de la fermeture des écoles et universités, y compris le salaire du mois de mars 2020. Ils ont appelé les salariés à signaler tout abus constatées sur leurs lieux de  travail.

Le Ministre de la Fonction publique, a de son côté salué l’engagement des travailleurs contre le Coronavirus. Il a lancé un appel aux entreprises et opérateurs économiques à manifester une plus grande volonté de dialogue et de compréhension, mais aussi à faire preuve de patriotisme et de responsabilité, afin que de manière collective, le pays puisse traverser cette crise.

« Dans ces moments difficiles et exceptionnels, il est important de se serrer les coudes. Il nous faut à travers les entreprises, dans tous les milieux professionnels et sur tous les lieux de travail, renforcer les mesures habituelles de santé et de sécurité des travailleurs, en respectant les mesures édictées par le gouvernement et les autorités sanitaires afin d’endiguer la pandémie du coronavirus », a indiqué le Ministre Bawara.

Raphaël A.

Articles en relation