Le Président Faure Gnassingbé débute un mandat de « proximité » et de « renforcement » des acquis

104 0

©AfreePress-(Lomé, le 3 mai 2020)- Le vainqueur de l’élection présidentielle du 22 février 2020, Faure Essozimna Gnassingbé prend officiellement fonction dimanche 3 mai 2020 à la suite d’une cérémonie d’investiture à Lomé. Pour Kanka-Malik Natchaba, Délégué national des jeunes Unir (MJU), ce nouveau mandat de cinq ans que le Chef de l’Etat débute, sera placé sous le signe d’une gouvernance concertée afin d’apporter des réponses « concrètes » aux besoins des populations.

« Le Président Faure Gnassingbé est le Président de tous les Togolais. Déjà la campagne électorale a démontré la dynamique dans laquelle le Président va inscrire son mandat. C’est une dynamique de proximité. Cela veut dire que Président de la République a développé une proximité avec les populations, pour recueillir ce dont elles ont besoin, mais aussi pour que chacun puisse à son niveau se préparer à faire des propositions concrètes. C’est cela qui va nous permettre de faire face aux défis que nous avons devant nous. A travers la gouvernance concertée, le Chef de l’État veut une concertation au plus près des besoins pour pouvoir apporter des réponses », a laissé entendre samedi dernier, le Délégué national du MJU au micro de radio Zéphyr.

Pour lui, les Togolais ont porté leurs choix sur le Président Faure Gnassingbé pour ses qualités d’homme de parole. Il tiendra toutes les promesses faites aux populations lors de sa campagne électorale, a-t-il rassuré.

« Notre pays a connu une transformation assez rapide et intéressante à analyser. La pauvreté a reculé de plus de dix points dans le pays, le taux d’électrification a été multiplié de plus de deux points, le taux d’accès à d’eau potable également. Les populations à la base ont vu leurs besoins pris en compte à travers des projets spécifiques. Nous sommes optimistes parce que nous savons que le Chef de l’État imprime un leadership attentif, pragmatique et qui avance progressivement vers la satisfaction de l’ensemble des besoins de la population », a-t-il laissé entendre.

Lire Aussi :   CENI/Tchambakou Ayassor : « Toutes les conditions sont réunies pour le vote du 22 février » 

Le quinquennat du Président, selon ce cadre du parti au pouvoir, sera marqué par la concrétisation des projets de développement dans les secteurs de l’énergie, l’agriculture, la santé et l’éducation, et surtout la création d’emplois grâce à une dynamique de partenariat public-privé.

Il a indiqué que l’un des objectifs du chef de l’Etat est d’aller au-delà des attentes en ce qui concerne la réduction de la pauvreté. Cela à travers des programmes spécifiques, commençant par la préservation de la paix été la sécurité. Le ministre conseiller du Chef de l’Etat n’a pas manqué de donner son point de vue sur les prévisions de l’économie nationale après la pandémie du Coronavirus.

« Aujourd’hui nous avons la confiance des bailleurs qui considèrent que la politique économique mise en œuvre par le Chef de l’Etat a produit des résultats… Les acquis que nous avions nous permettent d’amorcer le choc du Covid-19. Au moment où le choc est arrivé, on s’est rendu compte effectivement que la gestion économique étant assainie, la gestion des finances publiques étant appréciée des bailleurs, il s’est avéré plus simple de leur présenter des besoins pour être accompagné », a-t-il dit. Les ambitions du PND seront poursuivies malgré la crise sanitaire. « La volonté de développer le pays reste la même et sera poursuivie par le Chef de l’Etat », a-t-il conclu.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?