Togo : Faure Gnassingbé prend officiellement fonction

109 0

©AfreePress-(Lomé, le 3 mai 2020)- Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a officiellement prêté serment dimanche 3 mai 2020 pour un nouveau mandat à la tête du Togo. C’était lors d’une cérémonie d’investiture qui a enregistré la présence de plusieurs personnalités politiques, militaires, traditionnelles, religieuses et autres invités.

Élu avec 70,78% des suffrages exprimés à l’issue de l’élection présidentielle du 22 février 2020, le candidat du parti au pouvoir, Faure Gnassingbé a officiellement pris fonction en sa qualité de Président de la République togolaise après avoir lu dans la Constitution, la formule consacrée en levant la main droite.

« Devant Dieu et devant le peuple Togolais, seul détenteur de la souveraineté populaire. Nous, Faure Essozimna Gnassingbé, élu Président de la République conformément aux lois de la République, jurons solennellement de respecter et de défendre la Constitution que le peuple togolais s’est librement donnée. De remplir loyalement les hautes fonctions que la nation nous a confiées. De ne nous laisser guider que par l’intérêt général et le respect des droits de la personne humaine. De consacrer toutes nos forces à la promotion du développement, du bien commun, de la paix et de l’unité nationale. De préserver l’intégrité du territoire national. De nous conduire en tout en fidèle et loyale serviteur du peuple », a-t-il déclaré. 

La Cour Constitutionnelle a ensuite renvoyé le Président de la République dans ses hautes fonctions.

Occasion pour le Président de la Cour Constitutionnelle, Aboudou Assouma de rappeler les dispositions constitutionnelles qui confèrent le pouvoir à M. Faure Gnassingbé en tant que le seul « Président du Togo », tout en mettant en garde contre les contestataires de son pouvoir et ses détracteurs.

Lire Aussi :   Le Président Faure Gnassingbé prend officiellement fonction le 3 mai prochain

« Ce que nous disons fait loi. Le suffrage universel a donc décidé. Il n’y a plus personne pour s’y opposer. Si d’aventure, par mégarde ou étourderie, quelqu’un s’y oppose la force doit rester à la loi dans sa rigueur quel que soit l’âge de son auteur. La loi est égale pour tous. On ne peut pas se cacher derrière son âge pour défier l’autorité de la Loi. Même sur une civière, son auteur doit répondre de son acte devant la justice. Nous sommes dans un État de droit », a insisté le Président de la Cour constitutionnelle Aboudou Assouma.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?