COVID-19 : Des Togolais guéris de la maladie témoignent de l’enfer auquel ils ont été confrontés

274 0

©AfreePress-(Lomé, le 14 mai 2020)- On en sait un peu plus sur l’état d’âme et les sentiments de ceux qui ont affronté le Coronavirus et l’ont vaincu. Psychose, angoisse, peur de la mort et parfois manque de sommeil sont le lot de ceux qui ont contracté le virus du Covid-19 et qui en ont été guéris. Ces Togolais intorrogés par une équipe de journaliste ont accepté de livrer leur témoignage sous le sceau de l’anonymat, la maladie étant encore stigmatisante et vue comme une malédiction.

 

Voici ce par quoi, les malades du Covid-19 sont passés et le témoignage qu’ils apportent de leur combat contre cette maladie qui a déjà fait des centaines de milliers de morts dans le monde et 11 décès au Togo.

Les premiers signes cliniques de la maladie


Au Togo, près d’une centaine de personnes sont guéries de la maladie du Coronavirus et 11 personnes ont malheureusement perdu la vie. Pour amener leurs concitoyens à prendre conscience du danger qui est bel et bien présent dans la cité, des patients qui ont recouvré la santé après leur hospitalisation au CHR Lomé commune, ont accepté de livrer leur témoignage à une équipe de la TVT que nous reprenons pour vous après avoir vainement cherché à contacter ces personnes pour le même travail.


Toux chronique, fatigue et parfois diarrhée sont les premiers signes que les patients ont remarqué avant d’être diagnostiqués positifs à la maladie. Un patient raconte : « Comme je toussais, les médecins m’ont amené faire une radiographie. Après ils m’ont donné des médicaments. J’ai pris une série de médicaments pendant dix jours. Une autre série pendant une semaine, et puis un troisième médicament pendant dix jours, tout ça, accompagné de vitamine C et des antibiotiques », dit-il et d’attirer l’attention de ceux qui doutent encore que cette maladie existe. Le «  Coronavirus n’est pas une invention ni un conte. C’est une histoire vraie. J’ai vécu le Coronavirus », a laissé entendre l’un des premiers patients guéris du Covid-19 au Togo.

Lire Aussi :   Coronavirus : De plus en plus d’employés du secteur de la santé tombent malades du Covid-19


Malgré tout, les gens en guérissent et les cas les plus graves peuvent guérir, rassure une patiente qui a connu une étape difficile de la maladie.


« Chez moi, la maladie a commencé par des symptômes. J’avais mal au ventre, ça duré pendant trois jours. En ce moment comme je ne savais pas ce que c’était, je suis allée à la pharmacie pour payer des médicaments. Après j’ai constaté que le mal ne diminuait pas en plus, c’était suivi de la diarrhée, la fièvre. Je faisais la fièvre et après j’ai mal à la tête, j’ai eu également le mal de gorge et aussi à la poitrine au même moment. Mais je me disais que c’est la fatigue ou bien le palu. Mais vu que la fièvre augmentait toujours, et j’avais perdu le goût et l’odorat, j’avais paniqué. Le soir où je devais appeler le 111, je paniquais toujours. Et quand j’ai appelé le 111 ils m’ont donné le numéro d’un docteur. Ce docteur m’a dit que normalement je devais aller au CMS pour me faire consulter d’abord. J’y suis allée, ils ont fait tout y compris le test de palu qui s’avérait négatif. Là j’ai plus paniqué et j’ai dit aux infirmiers que si on me faisait le test du Covid-19, ce ne serait pas mieux ? Mais ce qui m’a le plus choqué, c’est que quand j’ai appelé le nom Covid-19, tout le monde s’est écarté de moi parce que je présentais les symptômes. Ça m’a un peu attristée. C’est ainsi qu’ils m’ont mise en isolement et on m’a fait le test. Le lendemain aux environs de 21 heures, ils m’ont appelée pour me dire que le test était positif au Covid-19. J’ai paniqué, j’ai commencé par pleurer et ce qui m’a le plus fait peur c’est qu’on avait écrit là où j’étais :  »zone rouge ». Mais avec l’aide des docteurs qui me rassuraient, j’ai pris mon courage à deux mains. Ils m’ont dit que si je suis correctement les prescriptions, je pourrais m’en sortir. Donc j’ai commencé par suivre le traitement de là où j’avais le plus mal jusqu’aux petits détails », témoigne cette dernière.

Lire Aussi :   Covid-19 : Le Togo au seuil des 200 cas

Gratitude et reconnaissance au personnel soignant et à l’Etat

 

Celle-ci n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude au personnel soignant et au gouvernement pour la prise en charge et les efforts consentis pour lui venir en aide. « Quand je suis sortie du CHR Lomé Commune, j’étais sûr que je suis guérie. Et je veux remercier le personnel soignant et le gouvernement. Ils ont risqué tout pour nous. Ils ont été à la hauteur. Ils nous ont donné tout ce dont on avait besoin, de la nourriture, du petit déjeuner jusqu’au dîner, tout est gratuit, de même que les médicaments », a-t-elle ajouté.


Pour ceux qui ne croient toujours pas à l’existence du Covid-19, les rescapés de cette maladie mortelle les invitent à se protéger et à protéger les autres en adoptant les mesures barrières. « Psychologiquement il y a des gens qui ne croient pas à l’existence de cette maladie, j’aimerais leur dire que le Covid-19 existe réellement », a lancé un autre patient sorti d’affaire.


Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?