Togo : L’ancien ministre Charles Kondi Agba dézingue les ministres qui font tout sur ”instruction personnelle du Chef de l’État”

16 0

©AfreePress-(Lome, le 14 mai 2020)- La fromule est devenue célèbre et beaucoup utilisée par certains membres du gouvernement pour s’excuser de leur manque d’initiative. ”Sur instruction personnelle du Chef de l’Etat”. Voici une formule qui agace de plus en plus de Togolais et fait l’objet de rejet de la part d’autres qui ont déjà pris part à un gouvernement ou qui y sont encore. C’est le cas de l’ancien ministre de la Santé, Prof Charles Kondi Agba qui fustige ces ministres encore en fonction qui emploient partout et à tout-va, l’expression : « sur instruction personnelle du Chef de l’État » pour expliquer ou présenter leurs initiatives.

Reçu lundi dernier sur radio Victoire Fm, le délégué national des Sages Unir (parti au pouvoir), n’a pas hésité à dénoncer ce qu’il qualifie d’usage excessif de cette expression magique.

Le Prof. Charles Kondi Agba estime qu’à force de répéter que telle politique, tel programme ou telle initiative est mené ”sur instruction personnelle du chef de l’État”, les ministres laissent de côté leurs propres responsabilités dans la mission qui leur a été confiée.

« Certains de nos administrants et ministres cèdent facilement à cette formule. Quand un chef d’État vous nomme, c’est parce qu’il vous a délégué une partie de son pouvoir. Alors, faites le travail et rendez compte. Ils n’ont pas besoin de faire ça », s’est-il emporté. Chaque ministre doit assumer ses responsabilités, a-t-il martelé.

« C’est comme si tout devait venir du pouvoir central et qu’ils manquaient eux-mêmes d’un minimum de capacité d’action », fustige ce sage du parti UNIR. Il faut dire que cette formule est utilisée comme un grigri par certains ministres pour s’attirer la sympathie de leur patron et être dans ses bonnes grâces. Mais cela plait-il au principal intéressé ? Nous lui poserons la question lorsque l’occasion se présentera.

Lire Aussi :   Présidentielle 2020 : Les premiers mots du candidat Agbeyomé Kodjo après son vote ce samedi

Raphaël A.

Articles en relation