Analyse de la situation politique togolaise par Koffi Groszissi “FIN DE LA DYNAMIQUE KPODZRO !”

478 0

©AfreePress-(Lomé, le 18 mai 2020)- Dans un reportage du 25 mars 2019, publié par Le Monde. Afrique et intitulé « Lopposition togolaise affaiblie par ses querelles internes », Afiwa Yogué, vendeuse de tissu à Lomé, déçue de linconséquence de la classe politique de lopposition togolaise criait son ras le bol : « Nous avons marché durant des mois sous un soleil chaud et parfois sous la pluie [] Mais nous nous sommes trompés, car les leaders de lopposition ne font que se déchirer. Nous sommes fatigués deux ».

Comme Afiwa Yogué, les Togolais désabusés assistent à la naissance puis à la mort des regroupements politiques de lopposition au Togo. Au début du processus démocratique, beaucoup ont été menés en bateau par le Front des Associations pour le Renouveau (FAR), puis successivement le COD I et le COD II. Plus récemment, ils ont battu le pavé, arnaqués par le Collectif Sauvons le Togo (CST) et le CAP 2015.
Ces regroupements opportunistes manquant de stratégies, ont tous brillé par les querelles de leadership produisant les mêmes résultats : le CST a implosé, le CAP 2015 na pas survécu à lélection présidentielle de 2015. Alors que le chef de file de lopposition de lépoque faisait la cour aux populations pour une nième difficile mobilisation, les évènements du 19 août 2017 sonnèrent comme une occasion rêvée pour chaque leader politique de lopposition de refaire surface avec la création dune coalition dite la « C14 ». Mais comme toujours, le déficit de cohésion et de confiance, la corruption et la grave erreur politique qua constituée le boycott des élections du 20 décembre 2018, ont eu raison de la C14.
Inéluctablement, comme les autres coalitions, la Dynamique Kpodzro connaitra le même sort. Constituée autour dun sulfureux prélat, elle est composée de personnalités au parcours politique atypique, dont le dénominateur commun est la traitrise. Agbéyomé Kodjo, député élu lors dune élection boycottée par lopposition, retrouvera la raison en rejoignant avec armes et bagages lhémicycle. Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson pour éviter une mort politique se souviendra de son bienfaiteur trahi, Jean-Pierre Fabre. Fulbert Attisso, aventurier politique, cherche le plus offrant.
La dynamique Kpodzro a vécu !

Lire Aussi :   Les évêques réclament la libération d’Agbéyomé Kodjo

Koffi Gboszissi

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *