Conflit communautaire dans le Dankpen : 1 mort et plusieurs blessés dans des affrontements armés entre Komkomba et Lamba

657 0

©AfreePress-(Lomé, le 19 mai 2020)-Les conflits fonciers persistent toujours entre les communautés Komkomba et Lamba dans la préfecture de Dankpen dans la partie nord du pays. Lundi 18 mai 2020, de nouveaux affrontements armés ont été signalés entre les deux communautés faisant de nombreuses victimes, a appris l’Agence de presse AfreePress.


Le bilan, selon les informations rapportées par un témoin sur les ondes de radio Kanal FM ce mardi 19 mai 2020, fait état de un (1) mort, douze (12) blessés dont 3 graves et plusieurs maisons incendiées.


Les hostilités selon un communiqué du ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, ont débuté le 15 mai dernier sur fond de provocations entre ces deux communautés. Un groupe de Konkomba qui défrichait une parcelle revendiquée par les deux groupes, a été attaqué par des Lamba. Ayant pris la fuite, ces personnes vont mobiliser leur communauté pour une contre-attaque. Ce qui provoque des échanges de coups de feu et des affrontements violents qui font de nombreux blessés.


« Le 15 mai dernier, les habitants du village qu’on appelle Kinasiou ont reçu la visite des frères Komkomba de Tatchibouré armés de fusils. Plusieurs blessés ont été signalés. Mais hier lundi dans la même localité, les tensions ont encore monté d’un cran et ce fut vraiment une guerre qui s’est déclenchée et il y a eu 1 mort, 12 blessés officiellement dont 3 graves qui sont actuellement hospitalisés à Kara. Les frères Komkomba ont incendié des maisons et des greniers. Ce qu’il faut préciser c’est qu’ils étaient armés et ont ouvert le feu à tort et à travers. C’est pour ça qu’on enregistre ces blessés et un mort du côté Lamba », a-t-il rapporté.

Lire Aussi :   Lutte contre le Covid-19 au Togo : Aboudou Assouma, Charles Debbasch, Solitoki Esso et plusieurs personnalités mettent la main à la poche


Ce mardi 19 mai 2020, la maire de la Commune de Dankpen 2, Mme Tutora a été enlevée et séquestrée par des hommes cagoulés, rapportent le ministre de la Sécurité, le Général Yark Damehane. Cette dernière sera plus tard retrouvée en état de choc avec des traces de blessures sur le corps, indiquent ces mêmes sources qui parlent de l’intervention du préfet de Dankpen pour ramener le calme et la sérénité dans cette partie du Togo.

Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *