Réduction des tarifs des transports urbains : Ça grogne fort à Kpalimé

262 0

©AfreePress-(Lomé, le 15 juin 2020)-Les conducteurs de taxis et bus de transport ne sont pas du tout d’accord avec le gouvernement qui vient de décider de la réduction des tarifs des transports urbains.

Et pour se faire entendre, ils se sont lancés le 15 juin 2020 dans les rues de la ville de Kpalimé (environ 120 km du nord-ouest de Lomé), a appris l’agence de presse AfreePress.

« Il est inadmissible qu’en cette période de crise, on nous ait recommandé de réduire le nombre de passagers à bord de nos véhicules pour éviter le Coronavirus. Et au lieu que l’autorité augmente le tarif pour nous aider un peu, elle a plutôt diminué les frais. Comment allons-nous nous en sortir ? C’est une situation qui est trop difficile à vivre pour nous », a déclaré l’un des manifestants dans un message.

Pour les chauffeurs, le gouvernement devrait procéder plutôt à une augmentation des tarifs ou, au cas contraire, maintenir l’ancien tarif qui était appliqué avant l’arrivée du Coronavirus au Togo.

Par ailleurs, ils demandent aux autorités compétentes de réduire les check-points de la police sur les routes où les taxes sont payées d’une manière ‘’abusive  » durant les voyages.

Anika A.

Lire Aussi :   Action sociale : Le NET offre des ‘’kits de survie’’ aux personnes vulnérables

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?