Coronavirus : Le Colonel Djibril très remonté contre les tenanciers des débits de boisson

138 0

©AfreePress-(Lomé, le 27 juin 2020)-La Coordination nationale de gestion de la riposte contre la pandémie de la Covid-19 insiste sur l’obligation pour les citoyens de continuer à respecter ‘’strictement » les mesures barrières, et de distanciation sociale afin de mettre fin à la propagation de la COVID-19 dans le pays.

En conférence de presse jeudi 25 juin 2020, le premier responsable de la coordination, le Colonel Djibril Mohaman, a une fois encore déploré le fait que des citoyens ‘’véreux  » continuent de croire que la levée du couvre-feu est synonyme de la fin de la pandémie et se donnent à des pratiques qui risquent d’aggraver la situation.

« Il ne faut pas que les gens confondent la levée du couvre-feu avec l’arrêt des autres mesures, surtout des mesures de rassemblement. Ces mesures de rassemblement concernent les veillées, les enterrements, les mariages. Au cours des veillées et des enterrements, les gens procèdent encore aux salutations d’usage. Il y a certains hommes de Dieu qui animent des messes ou des cultes. Il faut préciser que tout ceci n’est pas encore autorisé. Donc la levée du couvre-feu n’autorise pas les veillées, les enterrements avec un effectif pléthorique et les salutations d’usage. La preuve, c’est que nous avons les messages de ces rassemblements qu’on passe dans certains médias. Et aussi, nous sommes souvent interpellés sur ces cas. Il faut que les populations comprennent que ces rassemblements sont toujours interdits », a martelé le médecin.

Selon lui, les endroits stratégiques de la ville de Lomé où les gestes barrières sont souvent foulés au pied de jour comme de nuit, sont entre autres, le carrefour Limousine, le carrefour Déckon et la devanture du stade d’Agoè-Nyivé.

Lire Aussi :   Journée internationale de la drépanocytose : L’ONG Caring For All encourage le test d’électrophorèse

Mais le Professeur rassure sur le fait que les ‘’hors-loi  » seront interpelés et soumis à la rigueur de la loi.

« La force spéciale mixte anti-covid-19 va sévir. Parce que notre vie est en danger si les autres ne respectent pas les mesures barrières», a t-il indiqué.

Anika A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?