Cours en ligne dans les universités publiques du Togo : Le SEST parle de simples “discussions de réseaux sociaux”

93 0

©AfreePress-(Lomé, le 27 juin 2020)-Pour contenir la propagation du Coronavirus au Togo, les universités publiques du pays ont été fermées depuis le 20 mars 2020 et les étudiants sont priés de suivre les cours en ligne.

Chose contre laquelle s’oppose le Syndicat de l’enseignement supérieur du Togo (SEST) qui estime que la manière dont les cours sont organisés sur les réseaux sociaux n’est pas conforme aux normes de la formation universitaire.

L’organisation présidée par Docteur Ayi Djifa Hounsi, qualifie ce qui se fait actuellement de “discussions de réseaux sociaux “.

« S’inscrivant dans une démarche constructive, le SEST attire l’attention des autorités compétentes sur l’efficacité des mécanismes qui sont actuellement déployés pour pallier à l’impossibilité des cours en présentiel parce que, l’utilisation des plateformes digitales comme outils d’animation pédagogique dans le cadre d’une formation universitaire à distance qui semblait prendre corps dans les universités publiques du Togo, se résume actuellement à des échanges sur WhatsApp et Telegram. En clair, le SEST voudrait souligner que la continuité des activités pédagogiques telle qu’assurée actuellement dans les UPT ne serait être considérée comme des cours en ligne, c’est-à-dire un mode de formation à distance », a indiqué le syndicat dans une correspondance adressée au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Selon les enseignants regroupés au sein de ce syndicat, les autorités universitaires doivent considérer comme ‘’sans effet’’, tout ce qui a été fait dans le cadre des « cours en ligne » et envisager en urgence la réouverture des Universités publiques du Togo dans le respect scrupuleux des mesures barrières contre la Covid-19.

Lire Aussi :   Ouverture des écoles : Apprenants et enseignants disent leur satisfaction

Ils recommandent aussi la reprogrammation des cours du semestre mousson en petits groupes rotatifs pouvant respecter les mesures de distanciation suivant un chronogramme bien défini afin de rattraper l’année, et le déploiement en urgence des compétentes et moyens indispensables pour la mise en place à très court terme d’un dispositif complet et adéquat de formation à distance qui viendra compléter et renforcer le dispositif de formation présentiel.

Anika A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?