Covid-19 : Le projet de sensibilisation et d’appui à la résilience des communautés dans sa seconde phase

158 0

©AfreePress-(Lomé, le 8 juillet 2020)- L’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) a entamé, mercredi 8 juillet 2020, la seconde phase du ‘’projet de sensibilisation et d’appui à la résilience des communautés à la base face au choc de la pandémie du covid-19’’.

Cette phase marque ainsi la fin du projet dans le grand Lomé, précisément sur 15 sites dans les communes d’Agoè-Nyivé 3, Golfe 5 et Golfe 6.

À ces lieux, la Directrice Générale de l’ANADEB, Mme Katanga Mazalo a distribué des kits alimentaires, des bavettes de protections à des personnes vulnérables ciblées par le projet.

Elle a aussi profité de l’occasion pour sensibiliser les bénéficiaires sur le respect des mesures barrières notamment le port de cache-nez et le lavage régulier des mains.

« Ce projet prend fin comme ça et je vous exhorte à prier pour que l’ANADEB puisse trouver d’autres partenaires financiers, ça peut être encore l’UE, afin qu’on reprenne les activités de don à votre endroit. Mais la fin du projet ne marque pas la fin de la pandémie. C’est pourquoi, j’invite la population au respect scrupuleux des mesures barrières édictées par le gouvernement », a exhorté la Directrice générale de l’ANADEB.

Après cette étape de Lomé, la structure attend poursuivre le 11 juillet prochain, la phase II dudit projet dans la commune de Tchaoudjo 1 avant de continuer son périple pour achever ce projet dans la préfecture de Tône.

Déjà à ce niveau du projet, l’Agence a dit sa satisfaction au regard des résultats engrangés et tient à remercier l’UE pour son engagement aux côtés des couches vulnérables.

Lire Aussi :   Couvre-feu : Le quartier Adakpamé à feu et à sang après la mort d'un jeune homme

« À ce jour, ce projet financé par l’UE à hauteur de 65.000.000 de francs CFA a permis de sensibiliser 208 564 personnes et d’offrir 40 dispositifs de lavage de mains et 10.000 cache-nez à 5.000 personnes les plus démunies des villes ciblées. Aussi dans le cadre de ce projet, 2.600 personnes vulnérables ciblées, dont 1 000 dans le grand Lomé, 800 dans Tchaoudjo et 800 dans Tône, reçoivent, chacun à chaque distribution, un kit de vivres composé de 4 kg de riz ; 5 kg de maïs et 1 litre d’huile. Et dans l’ensemble, ce travail a été fait avec satisfaction », a laissé entendre Mme Mazalo Katanga.

Anika A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?