Escroquerie : Des faux fonctionnaires de la Présidence arrêtés par la police

408 0

©AfreePress-(Lomé, le 15 juillet 2020)-La Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) a présenté mardi 14 juillet 2020, six (6) individus spécialisés dans l’escroquerie et le vol.

Le premier réseau est composé de quatre individus (trois Togolais et une Ivoirienne). Ces faussaires, selon la DCPJ se font passer pour des hauts gradés de l’armée, du ministère de la Sécurité et pour des conseillers du Présidents de la République pour extorquer d’importantes sommes d’argent aux citoyens.

D’après la police, ces escrocs se présentent aux victimes comme des fonctionnaires de l’Etat chargés de mener des enquêtes de moralité sur des personnalités pressenties pour être ministres dans le prochain gouvernement.

« Ils appellent souvent leurs victimes par téléphone sous le nom de madame Pana, Secrétaire chargée de la collette des informations sur les futures ministres. Cette prétendue secrétaire prévient la victime que son chef va le rappeler pour des renseignements complémentaires. Après cet entretien, M. Maïda Philippe, supposé chef de Mme Pana entre à son tour en jeu pour rassurer la victime qu’il s’agit d’une affaire sérieuse. (…) Leurs victimes sont souvent partie du personnel des forces de défense et de sécurité, admis récemment à la retraite, à qui ils font croire qu’ils sont pressentis dans le prochain gouvernement et qu’ils doivent faire des gestes financiers à l’endroit du Secrétaire général du ministère de la Sécurité ou du ministre lui-même afin de garantir leur désignation », a indiqué l’officier de police Bakoma Pitéléba.

Selon les explications de celui-ci, ces individus vont jusqu’à imiter la voix du Ministre de la Sécurité dans le but de convaincre leurs victimes. « Après avoir perçu une importante somme d’argent, les escrocs coupent tout contact avec les victimes », poursuit-il.

Lire Aussi :   Violation des mesures barrières : La Force spéciale anti-pandémie annonce des sanctions

« Quant au nommé Agbalo Komlan, il se présente sur Facebook sous le nom de Marcel Lawson et se fait passer pour un agent de Togocel chargé de recruter des réceptionnistes. Il précise que les candidates doivent disposer d’un moyen de déplacement et d’un ordinateur portable. Il fixe des rendez-vous aux jeunes filles en quête d’emploi et lorsque ces dernières se présentent pour un contact physique, il en profite pour subtiliser leurs motos, ordinateurs et téléphones portables. Ce butin est ensuite confié et vendu sur le marché noir par la nommée Essomarone Ekao Pialo », a précisé la DCPJ.

Les perquisitions des domiciles de ces individus ont permis à la police de découvrir et saisir deux (2) motos, vingt-deux (22) téléphones portables, quatre (4) ordinateurs portables, 10 puces électroniques de réseaux Moov et Togocel, une liste de 26 personnes avec leurs contacts et leur Curiculum Vitea, et une somme de deux millions huit cent quatre-vingt-dix mille FCFA.

Occasion pour la police nationale d’appeler la population à plus de vigilance.

Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?