Menace d’expulsion de l’orphelinat ‘’Mother Charity » : Le Maire Aimé Djikounou appelle au calme

147 0

©AfreePress-(Lomé, le 15 juillet 2020)-Le Maire de la commune du Golfe-7, Aimé Djikounou travaille à trouver des solutions pour mettre fin au litige foncier opposant l’orphelinat ‘’Mother Charity » à M. Nyadiélé Joie.

Face à la presse mercredi 15 juillet 2020, l’autorité municipale a rassuré l’opinion sur le fait que le dossier était en étude à son niveau et que l’équipe technique de la mairie travaillait ‘’d’arrache-pied  » afin que l’affaire soit tranchée dans le ‘’calme » et dans la ‘’quiétude totale « .

« J’ai dit aux deux parties prenantes de me donner deux semaines et je vais trouver une solution adéquate à ce problème. En ce moment, l’équipe technique de la mairie étudie le dossier et me fera le compte rendu. C’est pourquoi je fais appel aux protagonistes et les appelle à être patients et à éviter tout acte pouvant inciter à la violence », a déclaré le Maire.

Selon Aimé Djikounou, les accusations portées contre son institution par Mme Vodjogbé Charity, responsable de l’orphelinat ‘’Mother Charity » ne sont pas vérifiées. « La mairie ne collabore pas avec les gros bras. Nous cherchons même les moyens pour mettre fin à ce phénomène des gros bras dans notre commune », a-t-il laissé entendre.

De la même façon, le bureau exécutif de la mairie a apporté un démenti formel aux allégations qui ont été attribuées à son deuxième adjoint au maire, Agboyibor Komlanvi.

« L’orphelinat est installé pour le bien-être de la commune, pourquoi la mairie va vouloir lui faire du mal ? En réalité, l’affaire que nous sommes allés constater, ne concerne pas le site de ‘’Mother Charity ». C’est les uns (01) lot collé à l’orphelinat qui pose problème et la mairie a envoyé ses agents pour faire le constat. On n’est pas allé faire quoi que ce soit à ‘’Mother Charity ». Elle et ses enfants sont dans leur centre. C’est là-bas elle vit », a indiqué le deuxième adjoint au maire lui-même.

Lire Aussi :   Coronavirus : Suspension des vols de rapatriement des Togolais de l’extérieur

Présente à la rencontre, Mme Vodjogbé a présenté ses ‘’sincères  » excuses à l’endroit de la mairie du Golfe-7.

Il faut préciser qu’en prélude à cette conférence de presse, le bureau de la mairie du Golfe-7 a tenu une rencontre d’échange avec les deux protagonistes, « toujours dans la quête d’une solution adéquate au problème ».

Anika A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?