Sextape dans les écoles : Les élèves incriminés embarqués manu militari par la police

691 0

©AfreePress-(Lomé, le 16 juillet 2020)-La police a procédé ce jeudi 16 juillet 2020, à l’arrestation d’une quarantaine d’élèves identifiés comme ayant figuré dans des vidéos virales à caractère sexuel qui ont fait le tour des réseaux sociaux et qui, selon les acteurs de l’éducation, ont terni l’image du pays. Ces élèves ont été transférés à la brigade de recherches et d’investigations (BRI) pour les besoins de l’enquête, a appris l’Agence de presse AfreePress.

L’information relative à l’arrestation des auteurs de ces vidéos a été confirmée par les premiers responsables de la police nationale. Il s’agira pour ces élèves, de répondre de leurs actes devant la justice togolaise, indiquent des sources policières.

Les agents de la police ont respectivement sillonné le complexe scolaire Cheikh Anta Diop de Gbegnedji, le lycée d’Enseignement Général Adidogomé 1, l’IPL la confiance, l’école Protestante d’Agbalépodo, Notre-Dame des apôtres et Notre-Dame des Évêques, qui sont les établissements concernés par cette affaire.

Ils risquent une peine d’emprisonnement allant de 6 mois à 2 ans en tenant compte de l’article 139 du Code pénal et une amende de deux millions (2.000.000) à dix millions (10.000.000) de francs CFA ou de l’une de ces deux peines.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Université de Lomé : La reprise des cours ne se fera pas n'importe comment

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?