19ème conférence du CILSS : Les chefs d’État proposent de nouvelles approches pour réformer l’organisation

101 0

©AfreePress-(Lomé, le 21 juillet 2020)-La 19ème Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement du Comité Inter États de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) a pris fin lundi 20 juillet 2020, sous la houlette du N°1 Nigérien Issoufou Mahamadou, Président en exercice de la CEDEAO.

Les travaux qui se sont déroulés en visioconférence, ont vu la participation du Chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé accompagné de son ministre chargé de l’Agriculture, de la production animale et halieutique, Koutéra Bataka.

Au menu des échanges, l’examen des décisions de la 55ème session ordinaire du conseil des ministres, tenue en début de ce mois.

À cet effet, les participants ont profité de l’occasion pour élire la nouvelle direction du CILSS, dont le Secrétaire Exécutif est désormais Abdoulaye Mohamadou, de nationalité nigérienne.

La rencontre a pris fin avec l’adoption de plusieurs réformes qui vont être mises en œuvre par la nouvelle direction.

Des réformes sous différents ordres notamment structurels (fonctionnement du CILSS comme institution, tenant compte de l’adhésion de nouveaux membres).

Selon le Président Faure Gnassingbé et ses homologues, les réformes en question concernent surtout une gestion et une gouvernance plus adaptées à l’évolution du contexte ainsi que la vocation du CILSS qui est de travailler en synergie et de spécialiser certains de ses démembrements pour qu’ils soient au service de l’ensemble de l’espace communautaire », ont-ils conclu.

Anika A.

Lire Aussi :   Sécurité : Des employés "mal intentionnés" de la SAFER entre les mains de la gendarmerie nationale

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?