Énergie renouvelable : SCANTOGO mise sur la biomasse pour faire sa transition énergétique

248 0

©AfreePress-(Lomé, le 22 juillet 2020)-SCANTOGO, filiale du Groupe HeidelbergCement Togo dans son engagement à protéger, promouvoir et préserver l’environnement vient de lancer un projet pilote de culture de la biomasse.
La société située à Sika-Kondji (préfecture de Yoto) expérimente la culture de la biomasse afin de l’utiliser comme combustible alternatif pour faire tourner les fours de son usine de Tabligbo, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Situé à quelques encablures de la société, le champ d’expérimentation qui s’étend sur une superficie de 3 ha, spécialement entretenus, regroupe des plants comme le miscanthus (plante énergétique, vivace multifonction très permaculture), et l’éléphant grass.

« Nous sommes en train de faire cette expérimentation pour voir si ces espèces peuvent être cultivées et expérimentées en combustible alternatif dans nos fours. Si ça marche, ça voudra dire qu’on va graduellement remplacer le charbon par la biomasse qui est une source d’énergie renouvelable et neutre en carbone », indique Koamy GOMADO, premier responsable de la Fondation HeidelbergCement Togo.
D’après lui, SCANTOGO attend à travers ce projet, garder son statut d’entreprise citoyenne, protectrice de la nature.
Aussi, l’entreprise minière compte faire profiter les populations à la base de ses projets innovations.

« Nous aurons besoin d’une plus grande surface si ce projet pilote donne des résultats positifs. Si ça marche, les populations seront amenées à faire la culture de la biomasse dans leurs champs, au lieu de ne cultiver que des produits vivriers. Et nous aurons alors là une formidable source d’approvisionnement et nous aiderons aussi par ricochet, les couches sociales dans la diversification de leurs cultures et de leurs sources de revenus », précise Koamy GOMADO.
En plus de cela, poursuit le responsable de la Fondation, une étude est en cours sur la disponibilité des déchets issus de la fabrication de l’huile de palme, les fibres d’huile de palme et les coques qui pourraient être utilisées dans les fours de la société.

Lire Aussi :   Inondation à Hédzranawoé-1 : L’ANPC aux côtés des sinistrés

« Nous travaillons avec un professeur spécialiste dans le domaine qui nous aide. Nous sommes en même temps dans une dimension sous régionale avec ce projet. Si on a la même qualité de clinker avec la biomasse en combustible alternatif, on dira au revoir au charbon. La qualité du clinker dépend du combustible utilisé. Pour avoir 1000 à 1500 degrés, ça dépend de la source d’énergie », a-t-il ajouté.

SCANTOGO selon ses responsables a déjà investi près de 20 millions FCFA dans ce projet pilote de culture de la biomasse conduit sous le leadership de son Directeur Général, Éric GOULIGNAC. La société envisage étendre la superficie à 10 ha, sous réserve des résultats du projet pilote.
Il faut noter que la biomasse est la première source d’énergie à avoir été exploitée par les hommes, et longtemps elle a été la plus importante. La combustion est la technique la plus simple et la plus ancienne de conversion de la biomasse en énergie.
Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?