Musique : Un 7ème album pour Laurence Montcho

148 0

©AfeeePress-(Lomé, le 12 août 2020)-L’artiste de la chanson togolaise Laurence Montcho vient de mettre un nouvel album sur le marché. Il s’agit du 7ème de l’artiste qui comptabilise une trentaine d’année dans la musique.
C’est sous le signe d’un double symbole que l’artiste a choisi de placer la sortie de son nouvel album et du clip officiel de la chanson phare Le 10 aout, jour de sortie de l’œuvre est également celui de son anniversaire. Et l’album titré « Woe nye Mawu » (Tu es Dieu), le 7ème de Laurence Montcho compte aussi sept chansons. Il est dédié à la louange et l’adoration de l’Eternel-Dieu.
Outre le titre de l’album « Woe Nye Mawu », on y retrouve d’autres chants comme : « Viens à Jésus » ; « Gagble nu nyéo » ; « Nous voici » ; « Va Yesu gbo » ; « Mawu Nyo » ; « Etsitre », « Tu l’as fait »… L’album est autofinancé et est enregistré au Studio Pro Music Records à Lomé. Pour cette nouvelle production, l’artiste a opté pour une nouvelle équipe de jeunes et talentueux musiciens.
« Certes tous les messages de cet album porte sur l’Eternel-Dieu. Mais on en trouve qui le louent, d’autres qui vantent son amour, sa bonté, sa magnificence et enfin d’autres invitent à l’espérance promise à son peuple », précise l’artiste.
Pour raison de la pandémie à la Covid-19, le lancement de l’album se fait essentiellement de façon virtuelle. « Pas de conférence de presse ni cérémoniale de dédicace physique de l’album comme on a coutume de la faire », précise le staff de communication de l’artiste.
Un long parcours dans la musique
Sacrée 1er Prix de la chanson scolaire au Togo en 1988, c’est en 1990 que Laurence Montcho a sorti son premier album avec le titre « Mawu Lom ». En 1994 elle signe l’album « Dodzi » produit par City Production, avec des chansons de variétés qui lui ont valu d’effectuer une tournée nationale avec la Firme FINE MUSIC ; puis une autre tournée nationale avec l’humoriste camerounais Jean-Michel Kankan. Mais contre toute attente, l’artiste à qui les observateurs promettaient une grande carrière dans la musique de variétés, décide de ne plus dédier sa voix qu’à louer et adorer Dieu. Elle n’enchaine rien qu’avec des albums de chansons Gospel : « Yesu Le Yowo » en 1998, « Mawu fe nya » en 2001, « Esi Medze Anyi » en 2009 puis « Grace surabondante » en 2015.
Laurence Montcho est aussi une artiste engagée. En 1990 Laurence Montcho la voix de l’artiste a résonné avec l’hymne de la Conférence nationale souveraine qu’elle a interprété avec Dama Damawuzan. Elle participe ensuite à l’hymne des Droits de l’Homme à l’occasion du 50ème anniversaire de la Chartes des Nations Unies pour les Droits de l’Homme. Elle récidive en interprétant l’Hymne du parti politique RSDD, puis plus tard celle du Parti des Togolais. L’artiste a aussi été présente aux cotés des organisations pour la défense de la liberté de presse au Togo.
Membre du Conseil d’Administration du Bureau Togolais des Droits d’Auteur (BUTODRA) de 2010 à 2012, Laurence Montcho a été élue en janvier 2019, Secrétaire Générale du Syndicat des Artistes, Interprètes et Auteurs Compositeurs du Togo (SARIAC-TOGO) ; et depuis Mars 2019, Secrétaire Confédérale Chargée de la promotion de la Culture au sein du Comité exécutif de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Togo (CSTT).

Lire Aussi :   Vers la transformation d'Adéticopé en un centre industriel de premier plan

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?