Avec le système de surveillance ‘’SAM’’ : L’OTR va en guerre contre les produits falsifiés

105 0

©AfreePress-(Lomé, le 14 août 2020)-A partir du 1er septembre 2020, certains produits sur le marché togolais seront contrôlés par le ‘’Système automatisé de marquage (SAM)’’.

L’information a été révélée jeudi 13 août 2020, par l’Office Togolais des Recettes (OTR) au cours d’une conférence de presse animée par ses premiers responsables.

Le système ‘’SAM’’ est une solution de suivi et de traçabilité des marchandises à l’aide de timbres d’accises sécurisés collés sur les produits fabriqués ou importés au Togo, dans le but de lutter contre les pratiques illicites, la contrebande, la contrefaçon etc. dans le pays.

Sont concernés par cette réforme, les produits sensibles vis-à-vis de la santé humaine, notamment, les liqueurs, les bières alcoolisées, les sucreries, les vins, les jus de fruits ainsi que les tabacs.

« Le gouvernement a adopté cette réforme pour pouvoir maîtriser tous les articles qui sont déversés sur le territoire national. C’est un système qui va consister à mettre soit des marques sur les produits qui sortent des usines ou à poser des vignettes sur des produits qui sont importés et mis en consommation dans le pays. Ce qui va permettre aux autorités de savoir un peu plus sur la volumétrie de tous les produits qui sont déversés dans le pays », a expliqué Peter Dossou Kponor, Directeur du contrôle fiscal (DCF).

Outre l’impact sanitaire, ce système va également améliorer la collecte des taxes afin de financer les projets de développement de l’Etat, lutter contre la concurrence déloyale, accroître le contrôle sur les importations etc.

Lire Aussi :   Promotion de la consommation locale: Une émission d'achat en ligne débute ce 4 août

Dès la mise en vigueur de cette réforme, c’est-à-dire à partir du 1er septembre prochain, l’OTR recommande aux consommateurs d’être vigilants afin de bien distinguer les produit légitimes de ceux qui ne le sont pas. Pour ce faire, l’Office conseille de bien vérifier si l’étiquette ou le code imprimé sur le bouchon est bien présent, s’assurer que l’étiquette change de couleur lorsqu’elle est inclinée, conformément à la disposition.

Toutes les dispositions sont prises avec les experts afin que les marques ne puissent pas être falsifiées, rassure l’OTR.

Anika A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?