Extraction de sable à Dévégo : Les populations inquiètes appellent Faure Gnassingbé au secours

116 0

©AfreePress-(Lomé, le 17 aout 2020)- Ça grogne à Dévégo-Novissi, dans la commune Golfe 6 (canton de Baguida). Les populations sont très remontées contre la société SAMARIA, qui exploite leurs terres de façon « dangereuse » pour l’extraction de sable.

Les habitants de Dévégo-Novissi informent qu’elles sont sérieusement exposées à des dégâts socio-environnementaux terribles notamment, dégradation des habitations, la pénurie d’eau, des fissures des murs…

« Nous exprimons notre désarroi et notre ras-le-bol afin d’exiger l’arrêt définitif du dragage pour nous mettre à l’abri de la pénurie d’eau, aux fissures de nos murs et l’insécurité de nos enfants », a crié le porte-parole du « collectif des victimes de l’exploitation illégale du sable à Dévégo-Novissi », Mme Akossiwa Adjé qui était face à la presse dimanche 16 août 2020 à Lomé.

Cette pratique « illégale » de la société SAMARIA, a-t-elle martelé, se déroule avec la complicité de certains Chefs traditionnels du canton de Baguida et de certaines autorités locales.

Face à la situation, le « collectif des victimes de l’exploitation illégale du sable à Dévégo-Novissi » lance un appel pressant aux autorités togolaises, notamment au préfet du Golfe, à l’Agence Nationale de Gestion de l’environnement (ANGE), au ministre en charge des Mines et de l’Énergie et même au Chef de l’État, et les appelle à agir pour mettre fin aux travaux de la société SAMARIA.

Anika A.

Lire Aussi :   Lutte contre le Covid-19 : L’UEMOA à la recherche 5284,9 milliards FCFA

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?