Affaire d’extraction « illégale de sable à Dévégo : Une délégation du ministère des Mines sur le terrain

190 0

©AfreePress-(Lomé, le 19 août 2020)-Le cri de détresse des riverains de la zone d’extraction de sable à Dévégo-Novissi, dans la commune Golfe 6 (canton de Baguida) a été entendu. Ce mardi 18 août 2020, une délégation a été dépêchée par le Ministre des Mines et des Énergies pour constater les faits et rencontrer les habitants remontés contre les activités de la société SAMARIA.

Ces habitants qui ont alerté les autorités sur les dégâts socio-environnementaux causés par l’exploitation du sable dans leur zone notamment, la dégradation des habitations, une pénurie d’eau, des fissures constatées dans les murs des maisons…

Composée du maire de la commune Golfe 6, du Directeur Général des Mines et du Directeur de l’Agence Nationale de Gestion de l’environnement (ANGE), la délégation a visité les concessions des plaignants et constaté les « dégâts » causés par les activités d’extraction de sable.

« Lorsque le Ministère des Mines délivre un permis d’exploitation à une société, la direction générale des mines est chargée de faire les suivis de tous les travaux. Donc le permis qui permet à SAMARIA de travailler ici date de 2019, c’est un permis qui a été renouvelé. Et si nous sommes venus ici aujourd’hui, c’est par rapport aux échos que nous avons des travaux. Donc nous avons fait un constat en interne. Avec la direction générale de l’ANGE, nous allons analyser tous les éléments que nous avons relevés et c’est à l’issue de cela que nous allons envisager ce qu’il y a lieu de faire », a confié à l’Agence de presse AfreePress, le Directeur Générale des Mines, SOGLE Damegare.

Lire Aussi :   Enseignement supérieur : Le PNUD assiste l’UL dans sa politique de digitalisation des cours

Accusées d’être en complicité avec la société, les autorités locales vont s’exonérer et dénoncer plutôt une manipulation des riverains de cette rétention d’eau.

« Nous sommes venus constater la situation, donc nous allons y travailler. Mais j’ai comme l’impression qu’il y a de la manipulation dans cette affaire. Des noms sont cités et j’ai le devoir de les approcher pour voir cette situation. Les gens construisent sans permis de construire et ce qu’il faut noter aussi est que cette zone n’est pas approuvée, c’est une réserve administrative », a indiqué DAGBOVIE Koffi, Maire de la commune Golfe 6.

Selon les responsables de la société mise en cause, leur projet dès son démarrage a consisté à aménager le lieu (un grand dépotoir) en vue d’en faire une rétention d’eau pour éviter les inondations.

Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?