Coronavirus : L’Afrique pourrait perdre près de 400 milliards de dollars de PIB en 2020 et 2021, alerte la BAD

99 0

©AfreePress-(Lomé, le 27 août 2020)- Les travaux de la 55ème Assemblée annuelle de la Banque africaine de développement (BAD) et de la 46ème réunion du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD), ont débuté mercredi 26 août 2020 à Abidjan, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Au cours de cette rencontre, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les prévisions financières de l’année du continent dans ce contexte de crise sanitaire liée au coronavirus.

Celui-ci a annoncé que l’Afrique pourrait perdre au moins 173,1 milliards de dollars de PIB en 2020 et 236,7 milliards de dollars en 2021 en raison de la pandémie.

M. Akinwumi Adesina va plus loin et déclare : « À cause de la pandémie, l’Afrique a perdu plus d’une décennie des gains réalisés en matière de croissance économique ».

Pour amortir le ‘’choc d’une récession, l’économiste nigérian appelle les décideurs de chaque pays à renforcer davantage les politiques nationales économiques, en misant surtout sur les secteurs clés de développement.

« La reprise sera longue et difficile pour l’Afrique. Nous devons maintenant aider le continent à se relever, avec audace, mais aussi avec intelligence, en accordant une plus grande attention à une croissance de qualité : la santé, le climat et l’environnement», a-t-il déclaré.

Il faut rappeler que dès le début du coronavirus en Afrique, la BAD a réagi rapidement, par une série de mesures, pour soutenir et accompagner ses pays membres. Ainsi, la Facilité de réponse au Covid‑19, dotée d’un montant de dix (10) milliards de dollars, a été lancée.

Lire Aussi :   Lutte contre la faim et la pauvreté : Faure Gnassingbé et neuf autres Présidents africains lancent un appel aux dirigeants du monde

Anika A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?