Médias : Le MétoCob et l’OTR enragés contre le phénomène de corruption au Togo

111 0

©AfreePress-(Lomé, le 28 août 2020)-Une quinzaine de journalistes (presse privée et publique) participent depuis vendredi 28 août 2020 à Kpalimé (120 km au Nord ouest de Lomé), à un séminaire axé sur le thème : « Les mécanismes de lutte contre la corruption », a constaté l’Agence de presse AfreePress.

Organisée par l’association Médias Togolais contre la corruption et le blanchissement (MéToCoB), en partenariat avec l’Office Togolais des Recettes (OTR), cette formation de deux (02) jours a pour objectif d’outiller les hommes de média à la maîtrise de l’arsenal juridique parlant des sujets liés au phénomène de la corruption.

« D’après les estimations récentes de l’Organisation des Nations unies (ONU), les produits d’activités criminelles blanchis chaque année représentent entre 2 et 5% du PIB mondial, soit 1 600 à 4 000 milliards de dollars. La corruption paralyse l’action des gouvernements… Elle doit être donc combattue et la contribution des médias dans la lutte contre ce phénomène passe par une grande mobilisation des organes de presse répartis sur l’ensemble du territoire. En outre, les professionnels des médias doivent avoir une bonne connaissance des infractions. Pour la réussite de cette mission, il faut avoir une pépinière de formateurs qui maîtrisent les facettes du phénomène et surtout la façon de le combattre et de transmettre à leur tour les connaissances à un plus grand nombre de journalistes », a confié à l’Agence de presse AfreePress, le président de MéToCoB, Michel Tchadja.

Durant les eux jours de formation, les participants vont être entretenus sur diverses thématiques relatives à « l’information aux renseignements », « les méthodes d’investigation », la « promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption au Togo, le cas de l’OTR », le « rôles des organismes publics pour juguler le phénomène de la corruption au Togo ».

Lire Aussi :   Augmentation de cas de Covid-19 au Togo : La coordination de riposte tire sur la sonnette d’alarme

Avant de procéder à l’ouverture des travaux, le Commissaire des douanes et des droits directs de l’OTR, M. Essien Kwakwa a réitéré les ‘’vives félicitations’’ de l’office à l’endroit du MéToCoB et a souhaité que les fruits de cette formation puissent apporter un grand atout au Togo en matière de la lutte contre la corruption.

Anika A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?