Pour Gerry Taama, la loi sur l’identification biométrique va aider à éradiquer la fraude électorale

111 0

©AfreePress-(Lomé, le 4 septembre 2020)-Le projet de loi relatif à l’identification biométrique des personnes physiques sur le sol Togolais, adopté jeudi 3 septembre 2020 par l’Assemblée nationale présente plus d’avantages que d’inconvénients. C’est ce qu’avance le député Gerry Taama, président du groupe parlementaire NET-PDP à l’issue de la séance plénière consacrée à l’adoption de cette loi qui entre en vigueur à partir de 2021.

Pour le président du Nouvel Engagement Togolais (NET), parti de l’opposition, il s’agit d’un projet « innovant » du gouvernement qui va transformer l’administration togolaise et résoudre beaucoup de problèmes aussi bien sur le plan sécuritaire, politique que social.

« Aujourd’hui, nous avons à peine 25% des Togolais qui ont une carte d’identité et c’est ce qui pose le problème du fichier électoral. Donc si les gens s’enregistrent ça permettra d’avoir des données qui sont spécifiques à l’individu. Aussi, le problème du fichier électoral, c’est qu’il est fait uniquement à chaque temps sur les témoignages des personnes ressources et donc on renouvelle l’opération à chaque fois. Mais quand nous aurons un système d’identification biométrique, cette opération ne se renouvellera plus. Elle sera permanente et c’est un avantage. Parce qu’à chaque fois qu’on fait le recensement, les gens contestent qu’il y a des citoyens d’autres nationalités qui se font enrôler. Donc aujourd’hui le plus important c’est que cette identification biométrique si elle est inclusive, elle va être un outil de travail pour l’ensemble de l’administration et pour toutes les personnes qui interviennent dans le développement de notre pays », a confié à l’Agence de presse AfreePress, Gerry Taama.

Lire Aussi :   Insécurité : Un braqueur abattu par la gendarmerie nationale dans la région des Savanes

A en croire le député, l’efficacité de ce système repose exclusivement sur son inclusion.

« C’est un pas de plus pour l’actualisation et la fiabilité du fichier électorale. En matière de sécurité, cela permettra de lutter efficacement contre le terrorisme parce que quand on trouve quelqu’un à quelque part, rien que par son numéro d’identification unique, on a exactement des informations sur lui partout dans le pays », a-t-il ajouté.

Celui-ci se dit convaincu de l’utilisation « sécurisée » des données des Togolais grâce à la loi la protection des données à caractère personnel déjà votée, ainsi que d’autres dispositions juridiques.

Pour rappel, l’identification de chaque personne se fera sur la base des données démographiques et biométriques (identité, empreinte digitale, reconnaissance faciale, iris etc.). Elle inclut toutes personnes vivant sur le sol togolais et les Togolais résidants à l’étranger.

Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?