Élections consulaires à la CCIT : Germain Méba veut achever ce qu’il a commencé dans le cadre du PND

88 0

©AfreePress-(Lomé, le 8 sept.-20)- Le Bureau exécutif de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) élu le 22 décembre 2016 est pratiquement en fin de mandat. Les élections consulaires pour le renouvèlement des instances de la CCIT devraient normalement se tenir avant la fin de l’année 2020 si tout va bien.

Au cours de son mandat de quatre ans, le bureau exécutif, avec à sa tête Germain Essohouna Meba ne s’est pas dérogé de la mission assignée à cette institution, notamment la mission consultative et représentative, rapporte un de ses proches contactés.

Avec un programme axé sur la promotion du secteur privé et le raffermissement des Partenariats Public-Privé, la CCIT qui se veut une véritable interface entre le monde des affaires et le pouvoir public a assuré une mission de conseil, d’appui, d’information, de formation et de gestions de services industriels et commerciaux. Elle a accompagné et promu des entrepreneurs nationaux, mais aussi créé des opportunités d’affaires pour mobiliser des investisseurs internationaux, confie le personnel de la CCIT et certains membres de l’organisation.

La chambre de commerce et d’industrie du Togo, sous le magistère de Germain Méba a mené des actions dans le but de faire des opérateurs économiques, de véritables acteurs de développement économique. Dans ce sens, plusieurs tournées de sensibilisation, organisées en étroite collaboration avec l’Office Togolais des Recettes (OTR) ont eu lieu, aussi bien sur le plan national, qu’international.

L’institution s’est également dotée d’un plan stratégique orienté vers la promotion des entreprises, l’information, la formation, et la recherche de partenariats.

Lire Aussi :   Année universitaire 2020-2021 : Un concours d'entrée à l'ESSEG Statistiques ouvert aux futurs bacheliers et étudiants de 3e année

Aussi dans le cadre de la redynamisation des coopérations, plusieurs accords et conventions ont été signés par le président de la CCIT, et des institutions internationales. Entre autres : des accords signés avec la Chambre de Commerce et de Navigation de Las Palmas, la Chambre de Commerce de Meurthe-et-Moselle en France et la Chambre de Commerce et d’Industrie de la République de Cuba.

Le leadership de M. Méba à la tête de la CCIT a en outre permis au Togo d’assurer la Présidence de la Fédération de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Afrique de l’Ouest (FCCIAO), et de la Chambre permanente des chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF).

Le Togo à travers la CCIT, a eu à piloter le Projet de création de la compagnie maritime régionale dénommé « Sealink », et porté par la FCCIAO.

L’ambition du bureau sortant de la CCIT est d’achever ce qu’il a commencé aux côtés du gouvernement notamment, « contribuer à l’émergence de l’économie nationale » avec la mise en œuvre du Plan national de développement (PND-2018-2022) dont les 65% des financements sont entendus du secteur privé, défend l’entourage de l’homme qui est candidat à sa propre succession à ce poste.

Mais pour le moment, le processus des élections consulaires est suspendu jusqu’à nouvel ordre par un arrêté du ministre en charge du Commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale.

Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?