Un Libérien et ses complices lourdement armés s’attaquent au Grand marché de Lomé

399 0

©AfreePress-(Lomé, le 15 septembre 2020)-Dans un communiqué rendu public lundi 14 septembre 2020, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Général Yark Damehane a apporté plus de précisions sur le braquage intervenu dimanche 13 septembre 2020 au grand marché de Lomé.

Une attaque au cours de laquelle quatre individus lourdement armés ont délesté la Société de transport NITA, basée au grand marché de Lomé d’une somme de 27 millions de FCFA.

« Aux environs de 18 heures 30, quatre individus armés repartis en deux binômes ont braqué la société NITA. Tandis que deux braqueurs ont fait irruption à l’intérieur des locaux de la société où ils ont agressé puis assommé à l’aide d’un marteau le responsable, qui a tenté d’ailleurs d’engager la lutte avec eux, les deux autres postés à l’extérieur tiraient en l’air pour éloigner toute tentative d’intervention », informe le Ministre de la Sécurité.

Des éléments de la police dépêchés sur les lieux ont réussi avec le concours des populations, à interpeller un des malfrats pendant que les trois autres ont pris la fuite.

Toujours selon le communiqué, il a été également procédé à la saisie entre autres de deux fusils AK47 (fusils d’assaut) et de dix (10) chargeurs bien garnis contenant au total, deux cent quatre-vingt-douze (292) cartouches de 7,62 mm, ainsi qu’une moto.

D’après le ministre, les investigations aussitôt ouvertes ont permis à la police de découvrir que, d’une part, le malfrat interpellé est le nommé Johnson Prince de nationalité libérienne résidant à Accra. Il est arrivé à Lomé en compagnie du nommé Kola vivant à Semè au Bénin pour opérer un braquage avec deux autres individus demeurant à Lomé, indique le communiqué.

Lire Aussi :   Tribune libre : Comment en finir avec ces conflits invisibles qui entachent l’exemplarité du leadership féminin ?

Le ministre précise que d’autre part, il s’agit d’un groupe de malfaiteurs qui compte à son actif une série de braquages précédemment commis à Lomé notamment le 5 juillet 2019, au quartier super Tako, le 28 mai 2020 dans une agence de transfert d’argent à Nopato et le 26 août 2020 non loin de l’agence Satoubouro.

Occasion pour le Général Yark Damehane de souhaiter prompt rétablissement aux blessés et féliciter au nom du gouvernement, les populations qui ont permis l’arrestation d’un des malfaiteurs.

Il a pour finir, rassuré que tout sera mis en œuvre pour interpeller les trois autres braqueurs en fuite.
Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?