Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale : Le projet « TAKEDA » officiellement lancé au Togo

76 0

©AfreePress-(Lomé, le 16 septembre 2020)-Le gouvernement, en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA Togo) a procédé mardi 15 septembre 2020, au lancement officiel du projet : « Garantir l’accès à des soins de santé maternels et néonatals de qualité pendant la pandémie Covid-19 » ou projet « TAKEDA ».
Un projet qui va être exécuté sur une période de neuf (9) mois sur l’ensemble du territoire national. Le coup d’envoi a été donné mardi au Centre Hospitalier Régional de Tsévié par le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Prof. Moustafa Miliyawa en présence de la Représentante résidente de l’UNFPA au Togo, Mme Josiane Yaguibou et de plusieurs reporters dont celui de l’agence de presse AfreePress.

Selon l’UNFPA, le projet « continuité des services de santé maternelle pour les femmes en période de Covid-19 », va permettre de réduire la mortalité maternelle et néonatale au Togo. Il est financé par la firme pharmaceutique japonaise « TAKEDA » à hauteur de 1 430 000 dollars (environ 800 millions de FCFA). Sa coordination est confiée à l’UNFPA-Togo.

« La contribution de l’UNFPA dans la lutte contre la pandémie à COVID-19 aux côtés du Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique du Togo a porté entre autres, sur la mobilisation des financements étrangers et le renforcement de l’accès aux soins de santé maternels et néonatals pendant la pandémie, financé par la firme japonaise  TAKEDA », a rappelé Mme Josiane Yaguibou à l’occasion de la cérémonie de lancement.

Le projet « TAKEDA », a-t-elle mentionné, contribuera plus particulièrement à l’atteinte du résultat « transformateur portant à zéro décès maternel évitable à l’horizon 2030 ».

Lire Aussi :   Projet plateforme des Médias & UE Togo : Comparaison de dangerosités avec d'autres viroses

Ce projet, a dit son coordonnateur, Dr O’CLOO John, va doter le personnel des 73 maternités de Soins Obstétricaux et Néonatals d’Urgence (SONU) du Togo et 1200 autres maternités du pays, en équipements de protection individuelle, renforcer les maternités SONU de matériels et équipements pour la prévention de l’infection (eau courante, équipements, production eau de javel), assurer la dotation en médicaments essentiels dans le réseau des 73 formations sanitaires SONU, sensibiliser sur le risque de la maladie à COVID-19, renforcer les capacités de certains sites SONU en personnel, ( 6 sages-femmes ), aménager des espaces pour les soins (tentes, extensibles 1 à 2 salles), développer un système digital pour suivre les consultations pré et post natales, renforcer le système de référence et de contre référence (ambulance et subvention à la référence) et appuyer le monitoring SONU et la surveillance des décès maternels, périnatals, et riposte.

En claire, le projet TAKEDA permettra au Togo de contrôler la mortalité maternelle qui est actuellement de 401, et de la ramener à 250 décès pour 100 mille naissances vivantes d’ici 2022.

Le ministre en charge de la santé, a salué l’engagement de l’UNFPA qui se tient aux côtés du gouvernement, surtout en ces périodes de crise sanitaire. « Ce projet reflète la qualité des relations que notre pays a avec le Japon et l’UNFPA… », a-t-il a laissé entendre.

La première phase de ce projet a débuté dans la région Maritime dont le CHR de Tsévié constitue l’épicentre du réseau de soins.

Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?