La CNDH préoccupée par le respect des libertés individuelles et collectives en période d’état d’urgence sanitaire

237 0

©AfreePress-(Lomé, le 18 septembre 2020)-La Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) tient depuis jeudi 17 septembre 2020 à Lomé, une session de renforcement des capacités des agents de la Force spéciale mixte anti-pandémie (FOSAP).

Il s’agit de l’étape des préfectures de la zone méridionale, après celle des préfectures situées dans la zone septentrionale tenue le 11 septembre dernier à Kara.

Placée sous le thème : « Respect des libertés individuelles et collectives en période d’état d’urgence sanitaire », cette rencontre vise selon les premiers responsables de la CNDH à outiller les agents de la FOSAP sur les questions de libertés individuelles et collectives en période d’état d’urgence sanitaire.

La notion d’état d’urgence sanitaire, son impact sur la jouissance des droits et libertés publiques, et l’importance du respect des droits fondamentaux des citoyens en cette période délicate et sensible, ont été les principales thématiques développées au cours de ladite rencontre.

Composée de 5 000 agents issus de divers corps des forces de défense et de sécurité, la force anti-pandémie Covi-19 a pour mission de veiller au respect de l’ensemble des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire pour limiter la propagation de la pandémie à Coronavirus. Entre autres : le port de masques, le bouclage des villes, le couvre-feu etc.

La CNHD dans son rôle régalien, veut anticiper sur les incidents qui pourraient survenir pendant cette période notamment des bavures policières.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Portefeuille magique : Quatre faux marabouts appréhendés par la police nationale

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?