Réhabilitation des pistes rurales : Le Togo reçoit un don de 6,5 milliards de F CFA de la KfW

101 0

©AfreePress-(Lomé, le 25 septembre 2020)-La République fédérale d’Allemagne, à travers la banque de développement (KFW) appuie le Togo avec une enveloppe financière de 6,5 milliards de F CFA (10 millions d’euros). Un don destiné à la réhabilitation des pistes rurales dans les zones de production de coton, de café et de cacao au Togo.

L’accord d’entente a été signé jeudi 24 septembre 2020, entre le ministre de l’Économie et des Finances, Sani Yaya et l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, Mathias Veltin en présence du Directeur régional de la KfW, Günter Roos et du ministre en charge de l’Agriculture, Koutéra Bataka.

Inscrit dans la 3e phase du programme d’appui aux pistes rurales (PAPR), cet accompagnement de la KfW permettra au gouvernement de poursuivre la réhabilitation et le traçage de 314,3 km de pistes rurales.

« Le présent financement qui constitue la troisième phase du programme d’appui aux pistes rurales (PAPR) permettra d’élargir le programme aux autres secteurs de production agricole et au désenclavement de certaines zones », a indiqué le ministre Sani Yaya à l’occasion de la cérémonie.

Pour le Directeur de la KfW, Günter Roos, le PAPR mis en œuvre dans l’ensemble des cinq régions du pays contribue au désenclavement des zones à forte potentielle agricole, et facilite la collecte et l’acheminement des produits agricoles.

« En plus de la réhabilitation des pistes, ce programme contribue à la mise en œuvre de la politique nationale d’entretien des pistes rurales et au renforcement des capacités institutionnelles des acteurs. C’est un programme qui est complémentaire aux interventions de la coopération technique de la GIZ dont les points prioritaires sont l’agriculture et le dépeuplement rural », a-t-il ajouté.

Lire Aussi :   Défense du droit des femmes à l’accès aux terres : WILDAF-Togo arme les agricultrices et paysannes

Le coût total du financement du PAPR est de 23 milliards de francs CFA. Sur ce montant, la KfW et l’Agence Française de Développement apportent respectivement, 11,2 milliards de francs CFA et 6,6 milliards de francs CFA. L’Etat togolais injecte pour sa part 5 milliards de francs CFA.

Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?